WEC - Porsche renoue avec la victoire, 16 ans après !

"Mission 2014 : Notre retour"

"Mission 2014 : Notre retour". Ainsi avait débuté la campagne de Porsche en 2014, après une absence longue de 16 ans en LMP1. Tout au long de l'année, le constructeur de Stuttgart aura affiché une réelle montée en puissance, signant plusieurs coups d'éclats comme le premier podium à Silverstone, une position de leader le dimanche matin aux 24 Heures du Mans, et pas moins de quatre pole positions. Mission accomplie à l'heure du bilan, avec le retour au sommet à Interlagos, incarné par la victoire de l'équipage Dumas-Lieb-Jani.

Le duel avec la Toyota championne du monde de Buemi et Davidson s'est dessiné dès le début de course, offrant de magnifiques images. Mais en tête, c'est l'autre Porsche emmenée par Bernhard-Webber-Hartley qui menait grand train. Un peu plus loin, Audi se rappelait au bon souvenir de tous avec une R18 e-tron quattro représentant une sérieuse menace, à la faveur d'une stratégie intelligente et de plusieurs double-relais avec les gommes Michelin.

La Porsche n°20 ayant cédé du terrain lors d'une lutte en piste avec la seconde Toyota pilotée par Alexander Wurz – pénalisé pour avoir emmené son adversaire hors-piste –, le duel du début de course pour la deuxième place devenait logiquement celui pour la victoire.

Au cœur de la bagarre finale, dans le dernier quart d'heure de course, l'image marquante de l'épreuve restera à coup sur cette impressionnante sortie de piste de Webber. La Porsche de l'Australien est allée heurter violemment le mur avant la ligne droite des stands, traversant ensuite la piste pour s'immobiliser avec un début d'incendie. L'ancien pilote de F1 aura entraîné avec lui la Ferrari du malheureux Cressoni. L'état de la carcasse de la 919 Hybrid en disait long sur la violence du choc, tandis que Webber était évacué vers le centre médical pour un check-up évident, mais avec des premières nouvelles immédiatement rassurantes.

L'accident spectaculaire engendrait la neutralisation logique de la course, qui n'allait pas reprendre. L'intervention de la voiture de sécurité pour emmener le peloton au bout des 6 heures mettait ainsi fin à la lutte en tête de course, offrant sur un plateau la première victoire de Porsche en Endurance cette saison.

L'image de ce dernier podium de l'année a de quoi être belle avec, autour des hommes victorieux de Stuttgart, une Toyota qui assure le titre mondial des constructeurs après celui des pilotes, et l'Audi n°1 qui permet ainsi à Tom Kristensen de saluer une dernière fois la discipline. Recordman des victoires au Mans, le Danois s'en va prendre une retraite bien méritée.

A noter que le titre revient au SMP Racing en LMP2, dans une catégorie qui n'a pas été épargnée à Interlagos. Le crash de la Ligier du G-Drive Racing a permis à SMP de pouvoir assurer malgré plusieurs incidents, tandis que la victoire revient à KCMG.

WEC - 6 Heures de Sao Paulo 2014
Equipe Cat. Pilotes Temps
01   Porsche Team LMP1 Dumas-Jani-Lieb 6h01min44.608s
02   Toyota Racing LMP1 Buemi-Davidson +0.170
03   Audi Sport LMP1 Di Grassi-Duval-Kristensen + 1 tour
04   Toyota Racing LMP1 Wurz-Sarrazin-Conway + 1 tour
05   Audi Sport LMP1 Fässler-Lotterer-Tréluyer + 1 tour
06   KCMG LMP2 Howson-Bradley-Imperatori + 24 tours
07   Aston Martin Racing LMGTE-Pro Turner-Mucke + 28 tours
08   Porsche Team Manthey LMGTE-Pro Makowiecki-Pilet + 28 tours
09   AF Corse LMGTE Pro Rigon-Calado + 28 tours
10   AF Corse LMGTE Pro Bruni-Vilander + 29 tours
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Endurance
Pilotes Tom Kristensen , Alexander Wurz , Aston Martin
Équipes Toyota Racing , Porsche Team , Aston Martin Racing , AF Corse , KCMG , SMP Racing , G-Drive Racing
Type d'article Actualités