WEC - Rebellion : "Avoir une chance de gagner des courses"

Alors que le WEC va reprendre son cours dans quinze jours à Austin, avec les 6 Heures du Circuit des Amériques, Bart Hayden fait le point sur le parcours de l'équipe Rebellion

Alors que le WEC va reprendre son cours dans quinze jours à Austin, avec les 6 Heures du Circuit des Amériques, Bart Hayden fait le point sur le parcours de l'équipe Rebellion. Le team manager de l'équipe suisse évoque principalement l'évolution de la catégorie LMP1-L, qui rassemble les écuries privées de l'élite de l'Endurance. La balance des performances est également au cœur des préoccupations.

Comment les changements récents dans l’Équivalence des Technologies (EoT) du FIA WEC peuvent améliorer la performance des Rebellion R-One ?
"Les changements annoncés par le Comité Endurance après les 24 heures du Mans permettront de retirer 10 kg de lest supplémentaire sur les Rebellion R-One et d'avoir une allocation de consommation de carburant plus élevée. Ces changements sont minimes par rapport aux modifications pré-Le Mans où nous avions pu retirer 40 kg à nos voitures. Nous avons vu une amélioration des chronos au Mans d'environ 2 secondes à la suite de ces ajustements là, mais pour des circuits plus courts typés 'sprint' la réduction de poids de 10 kg seulement ne fera pas beaucoup de différences. "

Pensez-vous que ces changements rendront le rythme des LMP1-L plus proche des voitures LMP1-H?
"Non. "

Est-ce que les Rebellion R-One recevront des améliorations à Austin ou lors des courses suivantes?
"Rebellion Racing travaille avec ORECA pour apporter des évolutions aérodynamiques pour les Rebellion R-One à Austin. Il n'y aura pas d'autres évolutions majeures sur les voitures après, juste de petites modifications et améliorations pour affiner le performance."

A partir d'Austin vous aurez à faire face à de la concurrence dans la catégorie LMP1-L avec le lancement de la LMP1 Lotus, êtes-vous confiant ?
"Vous ne savez jamais vraiment comment comparer vos voitures face à la voiture d'un concurrent jusqu'à ce qu'elles soient ensemble en même temps sur la même piste. Nous avons maintenant de nombreuses heures d'exploitation avec les R-One, nous arrivons à situer leurs fonctionnent et où nous pouvons les améliorer. La Lotus aura eu seulement un roulage limité, de sorte que cela pourrait être un inconvénient pour eux. Nous sommes confiants dans notre capacité à tirer le maximum de nos voitures et la concurrence fournira une incitation supplémentaire pour y parvenir. "

Depuis le début de la saison, la compétition a jusqu'ici été limitée à une bataille intra-équipe entre deux voitures du Rebellion Racing, comment l'arrivée de la Lotus LMP1 de Austin va changer la stratégie de l'équipe en course ?
"Notre stratégie ne sera pas vraiment modifiée parce que nous ne nous mesurons pas seulement contre la LMP1-L concurrente, nous essayons de lutter avec les voitures d'usine. Notre objectif est de placer les R-One aussi proches que possible de l'avant de la course, nous nous alignons dans la catégorie reine, car nous voulons avoir une chance de gagner des courses au classement général, nous ne pensons pas seulement à être le meilleur en LMP1-L, mais plus à avoir des voitures aussi compétitives que possible pour augmenter nos chances de remporter la victoire au général un jour. "

Comment voyez-vous l'avenir de la catégorie LMP1-L?
"C'est une bonne chose que Lotus se joigne à la catégorie LMP1-L et nous espérons que d'autres concurrents nous rejoindront au fil du temps. La concurrence rend les courses intéressantes et si les règlements permettent aux équipes privées de se mêler à la lutte en tête comme les voitures d'usine, ce serait bon pour tout le monde. Il doit y avoir une place pour les équipes privées avec des voitures non hybrides. La technologie utilisée par les constructeurs pour fournir la puissance hybride pour leurs voitures est assez exclusive et hors de la portée d'une équipe privée. Nous nous réjouissons que la FIA et ACO permettent aux constructeurs la possibilité de développer ces technologies hybrides complexes, mais il ne faut pas oublier les équipes privées, nous avons besoin d'être aidés et si cette aide est là, le nombre d'équipes privées qui seront en compétition dans les courses va augmenter."

Avec Rebellion.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Endurance
Pilotes Bart Hayden
Type d'article Actualités