WEC - Spa, ultime répétition générale avant Le Mans

Deux semaines à peine après l’ouverture du championnat à Silvestone, le WEC a déjà rendez-vous à Spa-Francorchamps ce week-end

Deux semaines à peine après l’ouverture du championnat à Silvestone, le WEC a déjà rendez-vous à Spa-Francorchamps ce week-end. Il est rare de voir deux évènements d’Endurance se succéder aussi rapidement, mais tel en a décidé le calendrier mis en place par la FIA. Pour les équipes, ce délai très court est un défi, mais plus particulièrement encore pour Audi.

Audi et sa voiture « test »

Après une course qui a tourné au cauchemar à Silverstone, la marque aux anneaux a dû faire face à un travail de titans pour se préparer en temps et en heure pour Spa. Après avoir perdu ses deux R18 e-tron quattro sur sortie de piste sous la pluie britannique, le constructeur allemand a préparé deux nouvelles voitures. Néanmoins, on ne sait pas réellement si les deux châssis de Silverstone ont pu être réparés – ce qui parait difficile compte tenu des dégâts constatés – ou si Audi a utilisé deux châssis initialement destinés aux tests d’avant saison. Quoi qu’il en soit, le Docteur Ullrich attend de ses troupes une « course impeccable » pour rectifier le tir et l’ambition de victoire est clairement affichée.

Pour tous les concurrents, Spa sera le dernier rendez-vous avant la Journée Test au Mans début juin. Contrairement à Silverstone, le toboggan des Ardennes se rapproche davantage des spécificités du tracé manceau. Et si rien ne remplace Le Mans pour autant, les trois « gros » du LMP1 vont utiliser Spa pour se préparer au mieux. Fidèle à une idée lancée l’année passée, Audi alignera ainsi un troisième proto avec un empattement plus long qui fournira des données comparatives essentielles aux ingénieurs d’Ingolstadt. Confiée à Marco Bonanomi et Filipe Albuquerque, cette troisième R18 disposera d’une aéro typée Le Mans.

Toyota et Porsche en mode Le Mans

Fort de son doublé empreint de sérénité et de maîtrise il y a dix jours, Toyota a pu préparer Spa avec toujours ce sentiment donné d’une « force tranquille ». Pour les deux TS040 Hybrid, le choix de courir avec moins d’appui et une configuration version Le Mans a rapidement pris tout son sens. Directeur technique, Pascal Vasselon l’explique par « les caractéristiques de Spa et le temps de piste limité avant Le Mans ».

Ce week-end ne laissera pas de place à l’improvisation avec des horaires très condensés, puisque les essais libres auront lieu vendredi avant des qualifications le soir-même, tandis que le départ de la course sera donné à 14h30 samedi pour une arrivée en nocturne. « Nous devrons nous concentrer et prendre notre temps pour faire les choses si nous voulons nous battre aux avant-postes », prévient d’ailleurs Alex Wurz. Paramètre supplémentaire à ne pas sous-estimer sur le circuit belge : la météo. Si les averses de Silverstone ne devraient pas être égalées, il existe toujours un risque de précipitations dans les Ardennes.

Chez Porsche, on n’hésite pas à qualifier ces 6 Heures de Spa de « répétition générale pour Le Mans ». Encouragés par un premier podium décroché par le trio Bernhard-Hartley-Webber il y a dix jours, les hommes de Stuttgart restent concentrés sur leur programme de développement. Comme pour Toyota, le double-tour d’horloge sarthois reste l’objectif essentiel et c’est donc également avec deux Porsche 919 Hybrid en configuration Le Mans que le constructeur allemand se présente. « Il y a un peu d’excitation, mais nous devons garder les pieds sur terre », rappelle d’ailleurs le sage Mark Webber. « Nous n’avons pas vu les deux voitures terminer [à Silverstone], alors nous aimerions amener au bout à la fois la n°14 et la n°20. »

La catégorie LMP1 sera une nouvelle fois amputée de deux voitures puisque le team Lotus de Colin Kolles a une fois encore retiré ses prototypes fantômes. En revanche, le Rebellion Racing fera débuter officiellement sa R-One en compétition, après plusieurs journées d’essais sur le circuit Paul Ricard la semaine dernière.

Les Engagés en LMP1 pour les 6 Heures de Spa-Francorchamps

WEC - 6 Heures de Spa-Francorchamps - Engagés en LMP1
Equipe Voiture Pilotes
1   Audi Sport Team Joest Audi R-18 e-tron quattro Lucas di Grassi Loïc Duval Tom Kristensen
2   Audi Sport Team Joest Audi R-18 e-tron quattro Marcel Fässler André Lotterer Benoît Tréluyer
3   Audi Sport Team Joest Audi R-18 e-tron quattro Filipe Albuquerque Marco Bonanomi
7   Toyota Racing Toyota TS040 Hybrid Alexander Wurz Stéphane Sarrazin Kazuki Nakajima
8   Toyota Racing Toyota TS040 Hybrid Anthony Davidson Nicolas Lapierre Sébastien Buemi
12   Rebellion Racing Rebellion-Toyota R-One Nicolas Prost Nick Heidfeld Mathias Beche
13   Rebellion Racing Rebellion-Toyota R-One Dominik Kraihamer Andrea Belicchi Fabio Leimer
14   Porsche Team Porsche 919 Hybrid Romain Dumas Neel Jani Marc Lieb
20   Porsche Team Porsche 919 Hybrid Timo Bernhard Mark Webber Brendon Hartley
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Endurance
Pilotes Mark Webber , Nick Heidfeld , André Lotterer , Anthony Davidson , Tom Kristensen , Alexander Wurz , Stéphane Sarrazin , Marcel Fässler , Timo Bernhard , Benoit Tréluyer , Marc Lieb , Romain Dumas , Marco Bonanomi , Neel Jani , Nicolas Lapierre , Lucas Di Grassi , Kazuki Nakajima , Loïc Duval , Sébastien Buemi , Colin Kolles , Brendon Hartley , Filipe Albuquerque , Fabio Leimer , Nicolas Prost , Andrea Belicchi , Dominik Kraihamer , Mathias Beche
Équipes Toyota Racing , Team Joest , Porsche Team
Type d'article Actualités