Roof of Africa - Le responsable du parcours sur le départ

partages
commentaires
Roof of Africa - Le responsable du parcours sur le départ
Par : Tim Biesbrouck
Traduit par: Jean-Philippe Vennin
9 déc. 2016 à 17:15

Après une enquête complète autour de l'itinéraire du vendredi sur le Motul Roof of Africa, les organisateurs ont conclu que le responsable du parcours de l'épreuve devrait laisser la place à un successeur.

Greg Shiers, Justin Flemmer
Graham Jarvis
Kirsten Landman
Wynand Badenhorst
De l'action
Alfredo Gomez
Alfredo Gomez, Graham Jarvis
Wesley Redinger
Barend Erasmus

L'épreuve d'enduro disputée au sud de l'Afrique est considérée comme une des expériences les plus difficiles pour un motard, lequel doit lutter plus de 400 km sur les terrains rocailleux du Lesotho tout en devant gérer la haute altitude et la chaleur.

Le vendredi, quand les motards ont passé leur première journée entière dans les montagnes, les pistes or, argent et bronze se sont toutes trois rejointes à un endroit incorrect. D'où un goulot d'étranglement qui a entraîné des retards pouvant durer jusqu'à deux heures, les moins expérimentés parmi les pilotes n'étant pas en mesure de parcourir cette partie du parcours dans les temps impartis.

C'est ce jour-là que le pilote bronze Willie-John Le Hanie a subi des blessures fatales, son décès en course étant le premier en près de 50 ans d'existence de l'épreuve.

Il est apparu qu'une surveillance par les marqueurs de route avait entraîné que les pistes bronze et argent soient signalées de manière incorrecte au sommet de la colline avant Snakebite, qui ne faisait pas partie du tracé prévu à l'origine”, ont écrit les organisateurs dans une déclaration publique sur les réseaux sociaux.

Comme on peut le voir à la qualité, au marquage et à la sélection du parcours jusqu'à ce point autant qu'avec les pistes du Time Trial et du samedi, il est évident que les organisateurs ont été capables de prévoir le niveau requis des pistes pour cette épreuve. Une petite mais significative erreur a jeté une ombre sur l'événement tout entier.”

Tirer les conséquences

L'organisation a souligné que les décisions ont été prises pour prévenir des incidents similaires.

Dans un effort pour régler le souci de cette année, M. Harris – le track manager – a accepté de se retirer pour laisser la place à Darryl Curtis, vétéran du Roof qui reprendra la tâche de prévoir, régler, tester et valider toutes les pistes futures. William Gillitt a également accepté d'agir dans un rôle de conseiller.”

Nous pensons qu'avec cette équipe aux commandes, les futurs compétiteurs peuvent se sentir à l'aise quant au fait que les problèmes de cette année ne se reproduiront jamais.”

Bien que cela puisse ne pas sembler suffisant, les organisateurs présentent leurs sincères excuses pour ces soucis et s'efforcent de faire de leur mieux pour que le Roof of Africa 2017 soit le meilleur événement jamais vu.”

Prochain article Enduro
Le Roof of Africa, une course impossible à préparer

Previous article

Le Roof of Africa, une course impossible à préparer

Next article

Kirsten Landman, première femme à l'arrivée du Roof of Africa en Gold

Kirsten Landman, première femme à l'arrivée du Roof of Africa en Gold

À propos de cet article

Séries Enduro
Événement Roof of Africa
Auteur Tim Biesbrouck
Type d'article Actualités