Test - WRC6, à fond, à fond, à fond !

partages
commentaires
Test - WRC6, à fond, à fond, à fond !
Par : Michaël Duforest
19 oct. 2016 à 14:30

Pour son deuxième opus du jeu officiel du championnat du monde des rallyes, Kylotonn Games sort un jeu complet, et une bonne base pour le futur.

Test réalisé sur PC avec un volant Thrustmaster T300RS.

Les jeux ont beau s'appeler WRC 5 et WRC 6, ils n'ont plus rien à voir avec les quatre opus précédents, développés par Milestone ! Pour le jeu de l'an dernier, Kylotonn s'était tout de même basé sur les épisodes des développeurs italiens, et cela avait donné une prise en main en douceur de la licence WRC. 

Pour cette saison 2016, les développeurs français ont affiné la base de l'an dernier. Il en résulte un jeu complet, et qui se rapproche plus de ce qu'on attend d'un jeu de rallye. Vous sortez de la piste et tombez dans le ravin ? Pas question ici d'activer un flashback, vous êtes directement contraint à l'abandon, et pouvez au mieux repartir en Rallye 2.

Si l'on sort de l'exécrable vue cockpit (le volant bougeant de manière plus qu'étrange), les sensations de conduite au volant sont bonnes, mais comptez quand même sur quelques passages par le menu des réglages volant pour parvenir aux sensations parfaites. On n'est pas au niveau d'un DiRT Rally, mais essayez de parcourir les spéciales de Finlande et vous verrez que votre niveau de concentration est très vite maximal !

Les Super Spéciales sont des passages amusants ponctuant bien les rallyes, qui sont globalement agréables à parcourir. On regrette simplement l'absence d'une véritable gestion de la météo et des pneumatiques sur des rallyes comme le Monte-Carlo ou la Suède, qui proposent le même choix de pneus tendres ou durs que sur le reste de la saison.

WRC 6

Le mode Carrière reprend la base et est plus réaliste que dans certains opus précédents, où vous pouviez débarquer avec votre propre équipe et votre propre voiture. Ici, vous êtes un chaînon d'une équipe, et vous devrez donc faire vos preuves de contrat en contrat pour arriver au graal, le titre de Champion du monde WRC. À noter que les différentes équipes ont des objectifs différents, et que selon votre style de pilotage, vous pourriez être plus apprécié dans une équipe plutôt que dans une autre, à résultats bruts équivalents.

Les autres modes de jeu en solo sont assez traditionnels, avec la possibilité de prendre part à une spéciale, un rallye, un championnat, etc. Parfaits pour ceux qui disposent de peu de temps et veulent simplement s'amuser quelques minutes ! Il faudra toutefois composer avec le copilote et ses 47 "à fond" à la minute...

Les modes de jeu en ligne ne fonctionnaient pas à l'occasion de notre test, mais les défis hebdomadaires offrent un parfait compromis, avec une course "à la régulière" d'un côté sur l'un des rallyes du championnat du monde, et des défis plus loufoques de l'autre côté, comme tenter de passer le plus de temps possible dans les airs sur une Super Spéciale argentine !

WRC 6

La base d'un jeu de rallye, ce sont évidemment ses spéciales. Kylotonn a trouvé un assez bon compromis ici, puisque les parcours sont assez longs, et tout aussi sélectifs. Contrairement à certains jeux précédents, les caractéristiques de chaque rallye sont bien représentées, et c'est ainsi que les spéciales finlandaises sont, comme en vrai, une succession de passages rapides et de sauts démentiels, plutôt qu'une succession d'épingles rappelant plus un rallye du Portugal.

Finalement, on aimerait, comme toujours, une expérience rallye plus authentique, avec pourquoi pas des parcours de liaison assez courts, mais où des choses peuvent se passer, des changements de météo, etc., mais ce sont des ajouts que Kylotonn peut maintenant envisager dans le futur, les développeurs français disposant désormais d'une base assez solide.

Prochain article eSports
Test - Motorsport Manager, le management revigoré

Previous article

Test - Motorsport Manager, le management revigoré

Next article

Le Circuit des 24H du Mans désormais disponible sur iRacing

Le Circuit des 24H du Mans désormais disponible sur iRacing

À propos de cet article

Séries eSports
Événement WRC 6
Auteur Michaël Duforest
Type d'article Actualités