Au Nordschleife weekend tragique pour la Rikli Motorsport

L'équipe helvétique protagoniste en négatif du troisième rendez-vous de l'ETCC en Allemagne. Crevés tous les deux les pneus antérieurs droits des Honda Civic. "Un évènement dramatique, qui n'arrivera plus".

Au Nordschleife weekend tragique pour la Rikli Motorsport
Rikli Motorsport, helmets
Peter Rikli, Rikli Motorsport, fahrer
Christjohannes Schreiber, Honda Civic TCR, Rikli Motorsport
Christjohannes Schreiber, Honda Civic, Rikli Motorsport
Christjohannes Schreiber, Honda Civic TCR, Rikli Motorsport
Start zum Rennen
Christ-Johannes Schreiber, Rikli Motorsport, Honda Civic TCR
Pressekonferenz: Christ-johannes_Schreiber, Rikli Motorsport
Christjohannes Schreiber, Rikli Motorsport

C'aurait pu être un weekend mémorable pour Christjohannes Schreiber, auteur de la première pole position dans l'ETCC justement dans le dénommé Enfer Vert du Nordschleife. Par contre, la course du pilote helvétique est terminée à trois tours du départ.

L'impact avec les barrières de sécurité, à cause de l'affaissement du pneu antérieur droit, a été tellement violent qui a obligé le leader du championnat à regarder Course 2 des box.

Donc, c'est Peter Rikli, propriétaire de la Rikli Motorsport, qui a honoré les couleurs de la Suisse. Après la cinquième place dans la première course, le vétéran bernois est parti en deuxième ligne dans la course de samedi, en se lançant à l'assaut du podium.

Mais même pour Peter ce n'a pas été une journée de grâce. L'expert pilote du Capitole a dû abandonner la course pendant le troisième et dernier tour.

 

"Tout à coup, j'ai heurté les barrières de protection à cause d'une crevaison. Comme à ‘Chris’, même mon pneu antérieur droit s'est crevé soudainement. C'est la troisième fois que je suis obligé au retrait, et c'est assez tragique".

Au terme de la course, Rikli est allé en bonne compagnie chez les représentants Yokohama. "Il y a eu clairement un problème avec les pneus. Ce n'est pas un hasard s'il y a eu 14 crevaisons entre WTCC et ETCC. J'aime penser qu'il s'agit de la première et dernière fois et que ça n'arrivera plus", a admis abattu Peter Rikli.

La double défaillance de la Rikli Motorsport a vu l'avantage de Christjohannes Schreiber qui allait pratiquement à zéro par rapport à Petr Fulin (Seat Leon TCR), à la deuxième place du classement des pilotes à une seule longueur de désavantage de l'Helvétique.

partages
commentaires
Schreiber : "Étonné de moi-même et de l'Honda Civic !"

Article précédent

Schreiber : "Étonné de moi-même et de l'Honda Civic !"

Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries ETCC
Événement Nürburgring
Catégorie Samedi, Course
Lieu Nürburgring
Pilotes Peter Rikli , Christ-Johannes Schreiber
Équipes Rikli Motorsport
Auteur Peter Wyss