Après plusieurs crashs, Lance Stroll s'est "calmé"

Le pilotage des pilotes de F3 Europe est fréquemment remis en question depuis le début de la saison, et s'il est un pilote qui en est responsable, c'est bien Lance Stroll.

Le Canadien a été impliqué dans deux énormes accidents cette saison. À Monza, Stroll a tassé Antonio Giovinazzi sur la gauche à l'abord de la Curva Grande, jusqu'au moment où l'Italien n'a plus eu suffisamment d'espace pour éviter le contact. La monoplace de Stroll s'est alors envolée à haute vitesse, et de façon effrayante, dans le grillage.

À Spa-Francorchamps, Stroll est tout simplement venu tasser Felix Rosenqvist et Mikkel Jensen, avec qui il se battait pour la victoire, au freinage des Combes. Résultat : un accrochage entre les trois hommes, entièrement à la charge du Canadien. Et ce ne furent malheureusement pas ses seuls méfaits cette saison.

Rosenqvist - Ils se croient dans un jeu vidéo!

Cependant, lors des derniers meetings, l'adolescent de seize ans s'est fait remarquer par ses bonnes performances tout en se montrant sage en piste. Stroll le reconnaît lui-même : il s'est calmé.

"La saison a plutôt bien commencé pour un débutant," déclare le jeune pilote Ferrari. "Après Pau, à partir de Monza, cela s'est un peu dégradé. Les attentes étaient un peu plus hautes. Nous avons vu que nous pourrions peut-être gagner une course et je me suis un peu excité trop vite. À partir du Norisring, je pense que je me suis un peu calmé."

"J'ai appris de mes erreurs et je suis revenu plus fort, j'ai obtenu des victoires rookie et pouvoir enfin capitaliser avec un podium, c'est un sentiment génial."

Cinq top 5 en six courses : c'est l'excellent bilan de Stroll sur les deux derniers meetings. Sur ces manches, le Canadien a battu tous les autres débutants, y compris les prometteurs Charles Leclerc et George Russell!

"Il a un peu de pression pour montrer ce dont qu'il est capable," reconnaît Rene Rosin, dirigeant de Prema Powerteam, pour Autosport. "Après l'accident à Monza, nous avons longuement parlé avec lui, et avec Ferrari, nous lui avons dit qu'il avait juste besoin de se calmer. Même à Spa, avant l'accident, il s'en sortait bien. Au Norisring, il était régulièrement dans le top 5, le top 6, et à Zandvoort aussi."

"Nous avons toujours vu son potentiel. Il a pu nous montrer lors des dernières courses ce qu'il était vraiment capable de faire. Lors des six dernières courses, il a été meilleur rookie cinq fois, à Zandvoort et à Spielberg."

Le cas Brandon Maïsano

Tandis que Prema Powerteam peut tirer une grande satisfaction des résultats de Felix Rosenqvist et Jake Dennis, ainsi que Lance Stroll désormais, ce n'est pas le cas de Brandon Maïsano.

Douzième du championnat sans le moindre podium après 22 courses, le Français est rentré chez lui après la course 1 au Red Bull Ring, mettant un terme à sa campagne en F3 Europe. Il est aujourd'hui confirmé que cette décision émanait de lui.

"C'était un accord, comme déclaré dans le communiqué de presse, pour arrêter," fait savoir Rosin. "Brandon a décidé d'arrêter parce qu'il n'avait plus la motivation de se battre pour la quinzième ou la seizième place. Ce n'était pas notre décision. C'était une décision basée sur la performance."

A propos de cet article
Séries F3 Europe
Pilotes Lance Stroll , Brandon Maisano
Équipes Prema Powerteam
Type d'article Actualités
Tags crash, déclaration, pilotage