Emerson Fittipaldi demande du respect entre pilotes
Pietro Fittipaldi et Emerson Fittipaldi
Felix Rosenqvist, Prema Powerteam Dallara Mercedes-Benz et Santino Ferrucci, Mücke MotorsportDallara Mercedes-Benz
Pietro Fittipaldi et Emerson Fittipaldi
Tatiana Calderón (Carlin Dallara Volkswagen) part en tête-à-queue
Arjun Maini, Van Amersfoort Racing Dallara Volkswagen
Pietro Fittipaldi et Emerson Fittipaldi
Santino Ferrucci, Mücke Motorsport Dallara Mercedes-Benz, George Russell, Carlin Dallara Volkswagen et Lance Stroll, Prema Powerteam Dallara Mercedes-Benz

Le championnat de F3 Europe a reçu la visite d'un invité prestigieux lors du meeting de Monza : Emerson Fittipaldi, Champion du Monde de Formule 1 en 1972 et en 1974.

Fittipaldi était présent pour soutenir son petit-fils Pietro, qui fait ses débuts dans la discipline cette saison après avoir remporté l'ultime couronne de Protyre Formula Renault l'an passé.

Le spectacle a été au rendez-vous dans le Temple de la Vitesse, mais pas pour les bonnes raisons : les manoeuvres litigieuses et les multiples accidents ont poussé les commissaires de course à prendre une mesure radicale : stopper la troisième et dernière course du weekend avant même la mi-course, suite au pilotage qualifié d'inacceptable de certains concurrents.

"Je pense que c'est très impressionnant, le nombre d'équipes, les efforts que font les pilotes pour courir," déclare Emerson Fittipaldi dans les colonnes d'Autosport. "Mais certains pilotes ont dépassé la limite. Il faut qu'ils se respectent, parce qu'il y a eu des accidents très graves."

"Avec l'amélioration de la sécurité, les voitures sont bien plus sûres et la tête est bien mieux protégée, mais il faut qu'ils se comportent mieux," poursuit-il. "La plupart d'entre eux viennent du karting et il faut qu'il y ait du respect entre eux pour faire une course sans que tout le monde ne s'accroche."

Lire aussi - Pilotes, montrez un peu de respect!

Selon Fittipaldi, qui est président de la commission des pilotes de la FIA qui vient de se réunir, les incidents en question ne sont pas comparables à ceux de son ère, lorsque l'aspiration jouait un rôle bien plus crucial qu'aujourd'hui dans la course automobile.

"Il y a toujours eu des accidents et à mon époque, nous avons rencontré des situations similaires, mais pas à l'échelle vue à Monza [ce weekend]," relativise le Brésilien. "À Monza, avec l'aspiration, cela crée une situation bien plus risquée que sur la plupart des circuits. Mon opinion est que Monza est le pire pour l'aspiration et les gros freinages."

"Mais je suis très heureux de voir tant de talent : un jour, ces gars-là seront en Formule 1. C'est génial de les voir grandir à travers le sport avec tant de détermination, de dévouement et de motivation, mais parfois trop," conclut un Fittipaldi philosophe.

Quant à Pietro Fittipaldi, il est actuellement dix-septième du championnat de F3 Europe avec onze points marqués. Il est d'ailleurs le seul pilote de Fortec Motorsports à être parvenu à se classer dans le top 10 en course.

partages
Blessé, Ryan Tveter n'est pas sûr de courir à Spa

Article précédent

Blessé, Ryan Tveter n'est pas sûr de courir à Spa

Article suivant

Rosenqvist, Jensen et Dennis se partagent les pole positions

Rosenqvist, Jensen et Dennis se partagent les pole positions