Ilott veut attirer le regard des junior teams F1

partages
commentaires
Ilott veut attirer le regard des junior teams F1
David Gruz
Par : David Gruz
Co-auteur: Jamie Klein
14 avr. 2017 à 11:25

Entamant ce week-end sa troisième campagne en sport automobile, la troisième en F3 Europe également, Callum Ilott fait partie des favoris pour le titre.

Callum Ilott, Carlin Dallara Volkswagen
Callum Ilott, Carlin Dallara Volkswagen
CAllum Ilott, Carlin Dallara Volkswagen
Callum Ilott, Van Amersfoort Racing Dallara F312 – Mercedes-Benz
Callum Ilott, Van Amersfoort Racing Dallara F312 - Mercedes-Benz
Callum Ilott, Van Amersfoort Racing Dallara Mercedes
Callum Ilott, Prema Powerteam, Dallara F317 - Mercedes-Benz
Callum Ilott, Prema Powerteam, Dallara F317 - Mercedes-Benz
Callum Ilott, Prema Powerteam, Dallara F317 - Mercedes-Benz
Callum Ilott, Prema Powerteam, Dallara F317 - Mercedes-Benz
Callum Ilott, Prema Powerteam, Dallara F317 - Mercedes-Benz
Callum Ilott, Prema Powerteam, Dallara F317 - Mercedes-Benz
Callum Ilott, Prema Powerteam, Dallara F317 - Mercedes-Benz
Callum Ilott, Prema Powerteam, Dallara F317 - Mercedes-Benz
Callum Ilott, Prema Powerteam, Dallara F317 - Mercedes-Benz

Ilott, qui évoluait déjà aux avant-postes l'an passé, n'a néanmoins pas toujours eu la vie facile. On se rappelle un saut du karting à la F3 Europe, à la Verstappen, lorsqu'il était membre du Red Bull Junior Team. Sa 12e place au championnat, avec un podium à la clé, n'avait alors pas apporté satisfaction aux dirigeants du programme, notamment Helmut Marko.

Désormais indépendant depuis un an, Ilott reconnaît que malgré son expérience précieuse en F3 Europe, ne pas avoir fait étape dans un championnat de Formule 4 ou de Formule Renault 2.0 n'était pas un atout.

"Il fallait que je saisisse l'opportunité", déclare le Britannique pour Motorsport.com quant à son passage direct en F3 Europe. "Red Bull m'a donné une très bonne opportunité, mais il y avait des inconvénients. En matière d'expérience, c'était bien, et je le referais s'il le fallait. Mais ensuite, le système de points a été introduit pour la Super Licence. Du coup, c'était plus difficile pour les pilotes de suivre une voie alternative."

"Je crois que j'ai six points, alors que quelqu'un qui gravit les échelons via la F4 peut en avoir jusqu'à 35. Ce n'est peut-être pas juste. Je dois donc m'assurer que la saison 2017 compte vraiment."

Un titre en F3 Europe permettrait toutefois à Callum Ilott d'être éligible pour la Super Licence, et après une saison 2016 solide, le nouveau pilote Prema Powerteam a montré un rythme solide en essais de pré-saison.

"Avoir cette année d'expérience en F3 signifie que l'an dernier, j'étais bien meilleur que je ne l'aurais été si j'avais fait une année de F4 à la place, et j'ai bon espoir de continuer sur cette lancée en 2017", commente-t-il. "Prema est dominateur ces derniers temps, et les essais se sont très bien passés. Mais il y a eu pas mal de changements sur la voiture avec la nouvelle aéro, ce qui peut chambouler un peu les choses."

"Les essais ne sont que les essais, et seul le premier week-end de course va permettre de savoir qui est vraiment rapide. C'était bien de faire le meilleur temps, mais c'est le rythme en week-end de course qui compte vraiment."

Qui est favori ?

Cependant, la concurrence va être rude, avec un plateau particulièrement relevé. Maximilian Günther, vice-Champion 2016 et également pilote Prema, pourrait-il être le principal rival d'Ilott pour le titre ? "Je pense", estime-t-il. "Il m'a poussé dans mes retranchements dès les essais, mais Zhou se montre tout aussi rapide. Il devrait parfois créer la surprise."

"Parmi les autres, il y a Joel Eriksson, il était très bon l'an dernier, et Jake Hughes, je pense. Lando [Norris, pilote Carlin] peut-être, mais je ne sais pas. Il sera rapide, mais la F3, c'est différent. Il y a des technicités qui font que c'est dur de trouver les derniers dixièmes. Les performances de Carlin à Macao montrent toutefois que la voiture n'est pas mauvaise. Tous leurs pilotes étaient dans le top 10."

Et lorsque nous lui demandons s'il pense être le favori, Ilott répond : "Je dirais, oui. Je connais tous les circuits au volant d'une F3. Je pense que Jake [Hughes] en a fait la plupart en Formule Renault ou en GP3, donc il a de l'expérience, mais c'est un peu différent. Lando [Norris] a fait plus de saisons en sport auto que la plupart d'entre nous, ou du moins, plus de championnats [il a participé à sept championnats, dont quatre saisons complètes et trois demi-saisons, en deux ans, ndlr]."

"Mais Maximilian [Günther] et moi sommes les seuls à avoir déjà fait deux saisons de F3. Je pense que ça va être très serré entre nous. Je peux dire que je suis favori, ou que quelqu'un d'autre l'est, mais la course, c'est différent des essais. Si je jugeais selon les essais, je dirais que l'année va bien se passer. Mais on ne sait jamais avant les premières qualifications."

Vers la F1

Depuis que Red Bull s'est séparé de lui à l'issue de sa première campagne en monoplace, Ilott fait partie des principaux espoirs n'étant pas liés à un constructeur de Formule 1. Considérant que c'est un handicap majeur dans l'accession à un baquet en catégorie reine, puisqu'il ne dispose pas d'un budget très développé, l'Anglais a bien l'intention de faire ses preuves cette saison pour attirer le regard des team principals.

"La F1 demeure mon objectif, et y parvenir est mon unique priorité", affirme-t-il. "Ce n'est pas facile, mais il ne faut pas que ça le soit, si ? Cela reste la catégorie reine, là où courent les meilleurs pilotes. Il faut être au bon endroit au bon moment."

"Bien sûr, il n'est pas impossible d'y arriver sans cette opportunité. Mais on a vu que les programmes de jeunes pilotes offrent l'occasion de montrer aux équipes ce dont on est capable. 2017 est ma meilleure opportunité de démontrer mon potentiel."

"Je pense que je fais partie des rares pilotes de pointe qui ne soient pas liés à une équipe en F3, donc je veux montrer cette année que je suis tout aussi rapide et régulier et que je peux remporter un titre. Tout l'hiver, j'ai focalisé ma préparation sur la constance. J'ai travaillé dur en piste et en dehors."

"Je sais ce que je dois faire cette année et à quel point il est critique de rester sur la bonne voie pour atteindre la F1. Je n'ai que 18 ans, cela ne va être que ma troisième saison en sport automobile. C'est donc le plan, et je m'y tiens."

Propos recueillis par Jamie Klein

Prochain article F3 Europe
Les enjeux F3 - Mano a mano entre Ilott et Norris

Previous article

Les enjeux F3 - Mano a mano entre Ilott et Norris

Next article

Pourquoi Norris a préféré McLaren à Red Bull, Renault et Mercedes

Pourquoi Norris a préféré McLaren à Red Bull, Renault et Mercedes

À propos de cet article

Séries F3 Europe
Pilotes Callum Ilott
Équipes Prema Powerteam
Auteur David Gruz
Type d'article Interview