Ilott - Sans Red Bull, j'ai pu être moi-même

Il était une fois un prodige du nom de Max Verstappen, si talentueux qu'il est parvenu à passer du karting à la Formule 1 en l'espace d'une saison, qu'il a disputée en F3 Europe avec succès.

Deux pilotes ont tenté de suivre les traces du Néerlandais l'année suivante, en 2015, en rejoignant la F3 Europe directement. C'est notamment le cas de Callum Ilott, champion d'Europe de karting en 2014, alors également soutenu par Red Bull.

Or, n'est pas Max Verstappen qui veut. Ilott a réalisé une première campagne en monoplace honorable dans un championnat si relevé avec la 12e place du classement général et plusieurs courses dans le top 5. Surtout, il a démontré une fiabilité redoutable, classé à l'arrivée des 33 courses de la saison ! Red Bull a néanmoins décidé de ne pas lui renouveler son soutien.

"Je leur suis très reconnaissant pour ce qu'ils m'ont donné", déclare le Britannique pour Motorsport.com. "Ils m'ont beaucoup soutenu, notamment avec le simulateur, et ils m'ont mis en position de passer en Formule 3. Ils m'ont un peu mis la pression quant aux résultats. J'ai beaucoup appris, beaucoup d'expérience, mais l'année a été dure."

Pour sa deuxième saison dans la discipline, Ilott a signé chez Van Amersfoort en provenance de Carlin et s'est affirmé comme l'un des hommes forts du championnat, jouant constamment aux avant-postes même quelques ennuis techniques en deuxième moitié de saison ont contribué à le faire chuter au sixième rang du championnat. Des performances réalisées après la perte du soutien de Red Bull... qui semble presque avoir été un atout.

"Je me suis senti soulagé d'un petit poids, c'était agréable d'une certaine façon", révèle l'Anglais. "J'ai parfois été très performant et j'ai obtenu de bons résultats. De façon générale, j'ai ressenti un peu moins de pression et j'ai parfois pu être moi-même, simplement."

Favori pour le titre

En rejoignant Prema pour la saison 2017, qui sera sa troisième à la fois en monoplace et en F3 Europe, Callum Ilott est bien conscient de faire partie des favoris pour le titre, malgré l'arrivée d'une nouvelle réglementation technique dont il admet qu'elle devrait "niveler la hiérarchie".

"Si je gagne cette année, ce sera la septième année que Prema remporte le championnat", souligne Ilott. "C'est notre objectif, je vise le titre, rien de moins, j'espère. Je me suis mis dans la meilleure position possible."

La concurrence sera toutefois relevée, Ilott révélant notamment le retour du vice-champion 2016 Maximilian Günther, dont ce sera également la troisième campagne en F3 Europe, mais la deuxième chez Prema.

"Je pense que Maximilian Günther fait une nouvelle année chez Prema, donc avec un tel coéquipier, ça va être dur, évidemment. Puis il y a Jake Hughes, qui vient du GP3, avec Hitech. Il devrait être un bon concurrent. Il y a Lando Norris chez Carlin et Joel Eriksson avec Motopark. Je pense que ce sont eux, les pilotes à surveiller", conclut le pilote Prema.

Callum Ilott - L'interview complète en vidéo

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries F3 Europe
Pilotes Callum Ilott
Équipes Red Bull Racing , Prema Powerteam
Type d'article Actualités
Tags interview