Le baptême du feu d'Arjun Maini

Le nombre de pilotes automobiles indiens à l'échelle internationale augmente régulièrement depuis plusieurs années, et Arjun Maini est un nouveau jeune loup qui rêve de suivre les traces des anciens pilotes de Formule 1 Narain Karthikeyan et Karun Chandhok.

Âgé de dix-sept ans, le natif de Bangalore court pour Van Amersfoort Racing, l'ancienne équipe de Max Verstappen, en F3 Europe. Il s'est exprimé en exclusivité pour Motorsport.com au sujet de son expérience dans la discipline et de ses ambitions.

Un baptême du feu en F3

Les débuts de Maini dans la discipline ont été difficiles, son meilleur résultat lors des deux premiers meetings étant une treizième place à Hockenheim, mais il s'est montré bien plus compétitif dans les rues de Pau avec deux top 5 lors des deux dernières courses.

"La F3 Europe est extrêmement compétitive," déclare-t-il. "Cela a pris un moment pour que tout se passe comme il faut. À Pau, nous sommes enfin parvenus à assembler les pièces du puzzle et à obtenir deux top 5 solides, ainsi que mes premiers points de la saison."

L'an dernier, en BRDC F4, Maini s'est octroyé des victoires, des podiums, des meilleurs tours et des pole positions, mais selon l'Indien, les F4 et les F3 ne peuvent être comparées, et cela lui a pris du temps de s'habituer à la monoplace plus puissante qu'il pilote désormais.

"Les F3 sont complètement différentes des F4 en termes de puissance, d'aérodynamique et de pneus, donc on ne peut pas vraiment les comparer," explique-t-il. "En termes de difficulté, cela m'a pris un moment pour m'habituer à la F3, mais je me sens plus à l'aise désormais."

Son objectif pour la saison

Bien que Maini ait connu de la réussite en F4 en finissant vice-champion derrière un autre débutant en F3, George Russell, il adopte une approche prudente pour sa première saison dans la discipline.

"Mon objectif réaliste pour cette saison est de viser le podium et la victoire cette année. Nous en étions proches avec la quatrième place à Pau et j'espère continuer sur cette lancée."

La voiture est clairement capable de gagner, comme l'a prouvé son coéquipier Charles Leclerc. C'est un processus d'apprentissage pour le jeune Indien, qui a l'opportunité de s'améliorer en se confrontant à de talentueux espoirs du monde entier.

"Je suis aussi là pour apprendre autant que possible et pour développer mes compétences de pilote," ajoute Maini.

Se serrer les coudes avec les autres pilotes

Dans sa courte carrière internationale, Maini a eu l'occasion de faire des découvertes : "En sport automobile, on ne peut pas être meilleur ami avec quelqu'un, car tout le monde veut gagner."

Cela dit, il est proche de ses deux coéquipiers. "Je m'entends bien avec mes coéquipiers ces dernières années, y compris ceux de cette saison, Charles Leclerc et Alessio Lorandi."

"Je m'entends également bien avec George Russell depuis la F4, ainsi qu'avec Santino Ferrucci, même si nous n'étions pas coéquipiers, depuis le Toyota Racing Series," conclut-il.

A propos de cet article
Séries F3 Europe
Pilotes Arjun Maini
Équipes Van Amersfoort Racing
Type d'article Interview
Tags f3