Pietro Fittipaldi - La F3 Europe, une des meilleures séries du monde

À tout juste dix-neuf ans, Pietro Fittipaldi est confronté aux meilleurs pilotes de F3 du monde, comme son grand-père Emerson en 1969. Dans sa première chronique pour Motorsport.com, il nous raconte comme la compétition est rude depuis le début de la saison.

Le Championnat de Formule 3 de la FIA est l'une des formules de promotion les plus compétitives du monde, et je pense qu'il l'a prouvé à nouveau cette année.

Cette saison, je suis chez Fortec Motorsports avec une Dallara-Mercedes, et il y a eu beaucoup de qualifications où la différence entre la cinquième et la quinzième place sur la grille était d'un dixième et demi. C'est vraiment ce qui rend le championnat si compétitif.

Il faut piloter à 100% tout le temps ; il n'est pas possible de piloter juste en-dessous de la limite, il faut être à la limite tout le temps parce qu'en fin de compte, ce petit morceau que l'on n'a pas utilisé peut faire perdre dix places sur la grille.

L'objectif, pour moi, cette année, était d'être régulièrement dans le top 10, et à partir de la mi-saison, de commencer à finir dans le top 5 régulièrement. Tout s'est passé comme prévu avec plusieurs top 10 à la première manche, à Silverstone.

Une main cassée

Malheureusement, après m'être qualifié onzième pour la première course à Pau, j'ai eu un accident et je me suis cassé la main dans la deuxième séance qualificative. Je pensais que nous allions finir dans le top 10 à nouveau à Pau, mais en sport automobile, on risque toujours de se blesser.

Bref, la priorité après que je me suis cassé la main était de guérir aussi vite que possible pour courir à Monza, seulement deux semaines plus tard! Grâce à l'aide de plusieurs docteurs, nous avons pu éviter l'opération et ils m'ont permis de courir avec un plâtre spécial qui était moulé pour s'adapter à mon volant.

À Monza, nous avons connu un autre weekend solide : nous avons fini dans le top 7 et souvent été dans le top 5. C'était aussi ma première fois sur le podium des rookies et j'ai eu le plaisir que mon grand-père soit avec moi pour fêter mon premier podium en F3!

La course suivante était Spa. Nous nous sommes qualifiés quatrième lors de la première séance qualificative, et sixième dans la seconde, et nous sommes parvenus à finir le weekend avec deux top 10. À ce moment-là, j'étais très content de notre progression.

Après Spa, il y a eu trois weekends de course et ils ont été très difficiles. Il reste désormais trois weekends de course dans le championnat et nous travaillons très dur pour revenir là où nous devrions être.

J'ai hâte de finir la saison en beauté.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries F3 Europe
Pilotes Pietro Fittipaldi
Équipes Fortec Motorsports
Type d'article Contenu spécial