Abt Cupra signe son premier podium en Extreme E

Préserver la mécanique aurait été la clé du premier podium d'Abt Cupra en Extreme E, d'après Jutta Kleinschmidt et Mattias Ekström. Le duo a pris la deuxième place de l'Island X-Prix.

Abt Cupra signe son premier podium en Extreme E

Les deux pilotes ont terminé deuxième derrière l'équipe Rosberg X Racing de Molly Taylor et Johan Kristoffersson, malgré un mauvais envol et la perte d'une portière sur l'exigeant parcours sarde. 

Ekström, récemment sacré champion en Pure ETCR, et sa partenaire Kleinschmidt, vainqueur du Dakar, se sont qualifiés à la troisième place parmi les neuf équipes engagées et sont arrivés deuxièmes dans leur demi-finale face à Taylor et Kristoffersson.

Kleinschmidt a laissé ses adversaires prendre une longueur d'avance au départ de la finale opposant cinq voitures, lorsqu'elle est restée au point mort à bord de l'Odyssey 21 E-SUV. Mais la pilote allemande a réduit l'écart sur Taylor avant qu'Ekström ne prenne le volant. Ce dernier a perdu une portière après que celle-ci se soit ouverte en passant sur des bosses. 

Lorsque que la voiture de tête de Kyle Leduc et Sara Price (Chip Ganassi) a été contrainte à l'abandon, puis que les autos de X44 et JBXE ont souffert de problèmes, Ekström a réduit son rythme pour être certain de rallier l'arrivée. 

"J'aurais aimé être deuxième après une course difficile et une bagarre avec tout le monde, mais ce week-end, ça n'a pas été le cas", a confié Ekström. "Ce circuit est très dur pour les voitures. Nous avons essayé de gérer notre voiture au mieux pour la ramener en un seul morceau, et ça a fonctionné. Les conditions étaient très rudes. Il y avait beaucoup de zones difficiles, avec des croisements, des montées et des descentes, ce que la voiture n'aime pas trop."

"Tout le monde dans le paddock a cassé beaucoup de pièces et rencontré des problèmes, donc il fallait essayer de trouver le bon rythme dans ces zones bosselées, et c'était plutôt difficile. Pour moi, les voitures n'étaient pas vraiment adaptées à ces conditions quand on voit combien ont eu des problèmes techniques. C'est difficile quand on ne peut pas piloter à 100% et aller à la limite, il faut essayer de juger ce que peut supporter la voiture."

"Lors des deux dernières courses, nous avons été assez malchanceux avec les problèmes", ajoute Kleinschmidt. "Alors cette fois nous avons été chanceux et les autres ont eu des ennuis. Même si l'on est rapide, il peut se passer des choses et l'on peut se retrouver derrière, donc il faut prendre ce qui vient et essayer de faire eu mieux, puis espérer que la voiture reste entière et qu'elle n'ait pas de problèmes techniques. Je suis vraiment heureuse pour l'équipe, et ça fait du bien d'être sur le podium."

partages
commentaires
Le futur Tavascan sera le visage de Cupra en Extreme E
Article précédent

Le futur Tavascan sera le visage de Cupra en Extreme E

Article suivant

Pourquoi Cupra, sacré en Pure ETCR, a choisi le sport auto électrique

Pourquoi Cupra, sacré en Pure ETCR, a choisi le sport auto électrique
Charger les commentaires