McLaren l'assure : l'Extreme E n'aura pas d'impact sur la F1

McLaren assure que son implication en Extreme E à partir de l'année prochaine n'aura pas d'impact sur la progression de son écurie de Formule 1.

McLaren l'assure : l'Extreme E n'aura pas d'impact sur la F1

McLaren a annoncé son arrivée prochaine dans le championnat Extreme E, en vue de la saison 2022. Alors que l'entreprise est à la recherche de sa première victoire en Formule 1 depuis 2012, Zak Brown assure de ce nouvel engagement n'aura pas d'impact négatif sur ses objectifs en discipline reine.

Le PDG de la structure basée à Woking a expliqué que les ressources et le personnel limités nécessaires à l'Extreme E l'ont convaincu qu'il n'y aurait pas d'influence sur les autres compétitions auxquelles participe le constructeur. "La façon de transporter les véhicules et la taille limitée des équipes ne sont clairement pas très dérangeants sur le plan organisationnel."

"Nous avons un filtre, si vous voulez, lorsque nous examinons de nouveaux championnats. Ils doivent être commercialement viables, correspondre à notre marque et attirer de nouveaux fans. Il faut qu'ils soient attrayants pour nos partenaires commerciaux et qu'ils ne perturbent pas notre équipe de F1. Ils doivent être un atout pour notre équipe de F1 et nous devons estimer pouvoir y être compétitifs. L'Extreme E a coché chacune de ces cases."

Lire aussi :

De plus, pour Brown, le fait que McLaren ait réussi à remporter des victoires en IndyCar tout en progressant sensiblement en Formule 1 est une preuve qu'un engagement en Extreme E ne serait pas un problème. "Il est certain que notre succès en IndyCar, sur et en dehors de la piste, a renforcé notre confiance dans le fait que nous pouvons être compétitifs dans plusieurs séries."

"Cela a clairement validé le fait que si nous abordons les choses de la bonne manière, en étant bien réfléchis et correctement financés, elles peuvent être couronnées de succès et s'ajouter à nos efforts en F1. Je pense que c'est l'une des raisons pour lesquelles nous n'avons pas pris de décision concernant d'autres séries [comme la Formule E et le WEC]. Il s'agit de progresser étape par étape et de nous assurer que nous n'avons pas les yeux plus gros que le ventre."

Le dirigeant américain explique justement que des leçons ont été tirées de l'engagement difficile aux 500 Miles d'Indianapolis en 2019, avec Fernando Alonso. "Il est certain que nous ne pouvons pas nous mettre dans une situation dans laquelle je nous ai mis en 2019... où je pense que j'ai eu les yeux plus gros que le ventre. Nous avons vu le résultat à Indianapolis."

"Comme je le dis à tout le monde à l'usine, les erreurs sont acceptables, il suffit de ne pas faire la même deux fois. Je vais donc assurément être très prudent et réfléchi, au moment d'ajouter quelque chose au portefeuille de McLaren Racing, pour que ce soit quelque chose que nous puissions assimiler et accomplir correctement."

partages
commentaires
McLaren va s'engager en Extreme E

Article précédent

McLaren va s'engager en Extreme E

Article suivant

L'Extreme E annule les épreuves du Brésil et d'Argentine

L'Extreme E annule les épreuves du Brésil et d'Argentine
Charger les commentaires