2006 c'est fini : r?tro d'une ann?e pas comme les autres

L'année 2006 se termine, profitons-en pour rappeler les principaux faits de cette année pas comme les autres

L'année 2006 se termine, profitons-en pour rappeler les principaux faits de cette année pas comme les autres. Petit bilan de ce qu'il s'est passé, les pilotes qui ont impressionné ou déçu, la bataille Renault/Ferrari ou encore les nouvelles réglementations.


La relève, ses futurs champions ou déceptions :

En 2006, quatre novices ont eu leur chance en Formule 1. Nico Rosberg (Williams), Robert Kubica (BMW) Scott Speed et Vitantonio Liuzzi (Toro Rosso). Si Rosberg a franchement déçu, Kubica, lui épate. Arrivé en remplacement de Villeneuve, il s'est très vite imposé chez BMW, et monte même sur le podium, en Italie. De son côté, Rosberg s'est fait autant remarqué par ses bonnes prestations en tout début de saison que par ses erreurs monumentales le reste de la saison. Quant aux deux pilotes de la petite Scuderia, il n'y a rien à dire, ce n'était pas possible de faire mieux avec cette voiture...


La FIA et ses réglementations :

Si l'on peut regretter une chose, c'est bien l'implication de la FIA dans la lutte du championnat du monde, que ce soit au niveau pilote ou au niveau constructeur. Certes, Renault et Ferrari étaient prêts à tout pour gagner, mais la Fédération Internationale de l'Automobile s'est ridiculisé plusieurs fois cette saison. Outre les pénalités logique de Schumacher à Monaco et d'Alonso en Hongrie, personne de comprend la rétrogradation du pilote allemand au Hungaroring, ni la sanction plus que sévère sur Alonso à Monza. Ne parlons pas de l'affaire des Mass Damper ou des pneus Bridgestone "trafiqués". Nan, cette saison était vraiment une saison à oublier sur ce point là.


La merveilleuse lutte pour les titres :

Heureusement, Renault et Ferrari, Alonso et Schumacher nous ont offert un spectacle à couper le souffle. Cette saison est aussi la saison des rebondissements, avec une domination Renault en début de saison, un retour foudroyant de Ferrari et un final digne de la marque au losange. Les luttes à Imola ou à Istanbul sont historiques, tout comme la formidable remontée d'Alonso en Hongrie ou de Schumacher au Brésil.


Et les autres pilotes ?

Enfin ! Alors qu'on ne l'attendait plus, Button profite d'une course mouvementée pour l'emporter au Hungaroring. Ce sera le seul pilote autre que Renault ou Ferrari à remporter un Grand Prix un 2006. Massa, lui, prouve qu'il a le potentiel pour devenir champion du monde, remportant deux Grand Prix. Quant à Fisichella, quoi qu'en disent certains, il a fait sa saison et rapporte de précieux points qui ont permis à Renault d'être sacré. De son côté, Kimi Raïkkönen vit une saison creuse, sa voiture n'était tout simplement pas à la hauteur....


Côté écurie, ça donne quoi ?

Outre Toyota, qui ne fera sans doute jamais rien en Formule 1, la déception vient de côté de McLaren. Même si l'équipe termine 3ème du championnat, elle l'a jamais semblé en mesure de rivaliser avec les meilleurs. Et le pire reste sans doute cette saison vierge de toute victoire pour l'équipe vice-championne 2005. Sans nul doute que 2007 sera une autre année. Williams semble toucher le fond, son moteur Cosworth manquait cruellement de fiabilité, comme ses pilotes... Red Bull a vite oublié sa saison 2006 pour se concentrer sur la nouvelle année, nous les excusons. Renault reste au top, Ferrari est revenu au top. Honda reste dans sa constance et remporte un Grand Prix cette saison, tout de même. BMW a étonné cette saison et semble pouvoir devenir une équipe d'avenir. Enfin, Toro Rosso et Spyker étaient aux abonnés absents, budget serré oblige. Quant à Super Aguri, la SA06 a donné des ailes à une équipe complètement larguée en début de saison.


On prend les même et on recommence :

Comme en 2005, le duo Renault/Alonso s'impose sur le fil. La belle série risque de se terminer pour la marque au losange, incapable de recruter un pilote d'exception pour 2007 et qui devra se satisfaire de Fisichella et de Kovalainen. Schumacher tire sa révérence, enfin. Mais quelle carrière ! Villeneuve et Montoya seront les grands perdants de l'année, tous deux limogés par leur équipe. Quant à l'histoire Midland, elle aura été de très courte durée...

Vivement 2007 !


Faits marquants de 2006 :

  • titre pilote pour Alonso
  • titre constructeur pour Renault
  • 1ère victoire pour Massa
  • 1ère victoire pour Button
  • 1er podium pour Red Bull
  • 1er podium pour BMW-Sauber
  • retraite de M. Schumacher
  • retrait de Michelin

Bonne année à tous, rendez-vous en 2007 pour de nouvelles actus !

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Scott Speed , Nico Rosberg , Vitantonio Liuzzi , Robert Kubica
Équipes McLaren , Toro Rosso , Sauber , Williams , Ferrari
Type d'article Actualités