2012 - Quand Lotus ambitionnait le titre pour 2014

Pastor Maldonado a renouvelé pour la saison 2015 avec Lotus ; qu’il semble loin, ce mois de mars 2012, lorsqu’arrivant avec un enthousiasme débordant à Melbourne, Lotus présentait au plateau un Kimi Räikkönen sur le retour !Gérard Lopez,...

Pastor Maldonado a renouvelé pour la saison 2015 avec Lotus ; qu’il semble loin, ce mois de mars 2012, lorsqu’arrivant avec un enthousiasme débordant à Melbourne, Lotus présentait au plateau un Kimi Räikkönen sur le retour !

Gérard Lopez, co-propriétaire de Genii Capital était alors certain - à raison - que les progrès entrevus par son équipe lors des essais hivernaux n’annonçaient que du bon pour la saison à venir. Sûr des compétences d’Iceman, associé à un Romain Grosjean affamé et lui aussi sur le retour, le Luxembourgeois balayait les doutes concernant les possibles problèmes de ré-acclimatation de Kimi Räikkönen au volant d’une F1.

Remonté à bloc, Lopez annonçait ainsi la couleur : “L’objectif est de se placer dans la course pour le titre dans les trois prochaines années. Nous avons 540 personnes, une soufflerie, un simulateur. Il ne nous manquait que deux choses, que nous avons maintenant : une voiture compétitive durant toute la saison, et les pilotes. Räikkönen et Grosjean sont super forts”. Force est de constater que cette ère est révolue.

Le team avait signé sa première victoire à Abu Dhabi avec Räikkönen, mais c’est surtout la croisière du Finlandais qui fut des plus impressionnantes, au volant d’une auto fiable, lui permettant de rester dans la course au titre 2012 jusqu’à 3 courses de la fin de la saison et de collecter des points lors de 19 des 20 courses. Une victoire et 6 podiums pour chaque pilote vint encore récompenser la saison 2013 du team d’Enstone, quatrième au championnat derrière Ferrari. Mais le vase était déjà cassé, et les difficultés se faisaient sentir à tous les niveaux. L’organigramme du team et le line-up pilotes ne pouvaient être maintenus en l’état en raison de trop nombreux trous dans la coque, et d’un personnel globalement plus disposé à écoper.

Nous voici donc à l’année +3, celle lors de laquelle Lotus espérait franchir le dernier pas pour s’approcher de la lutte pour les couronnes mondiales. Le team se bat encore pour assurer le passage de ses pilotes en Q2 le samedi, et a inscrit 4 points, non sans être régulièrement chahuté par des teams traditionnellement habitués au fond de grille. Le maintien de Maldonado révèle un empressement à tenter d’assurer une sécurité financière immédiate au team, alors que l’avenir de Grosjean et la future motorisation du team posent deux des nombreuses questions autour de la structure d’une équipe qui a vu Caterham changer de mains comme l’on s’en doutait dès l’intersaison. L’autre bruit de paddock concernait Lotus F1 Team.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Pastor Maldonado , Romain Grosjean , Gerard Lopez
Équipes Ferrari , Lotus F1
Type d'article Actualités