2017 - Un challenge technique pour développer des pneus sans auto!

Avec les probables grands changements techniques liés à la largeur de pneus 2017 voulus plus rapides, Pirelli ne disposera pas d'un châssis représentatif pour tester ses produits.

Les équipes F1 faisant partie du Groupe Stratégique se sont mises d'accord sur le besoin de permettre à Pirelli de réaliser des tests spécifiques centrés autour des pneus au terme de la saison 2016, dans le but de préparer une offre satisfaisante pour tous l'an prochain.

Le manufacturier italien dispose de peu d'occasions de rouler avec toutes les équipes selon un cahier des charges tournant uniquement autour des évaluations de prototypes ou de mélanges différents.

 

 

Sachant que les règles sont également amenées à radicalement changer en 2017 et que les pneus seront au cœur des secteurs à travers lesquels la F1 compte gagner d'importantes secondes sur les temps au tour, Pirelli se doit également de commencer à préparer l'offre technique qui n'apparaîtra que dans deux saisons.

Difficile de préparer 2017 sans auto 2017!

Sur ce point en particulier, la donne est plus complexe, en ce sens que le manufacturier italien ne disposera pas de véhicule aux spécificités techniques 2017 fortement revues, tout comme ce fut le cas pour le développement des gommes 2014, à l'aube des grands changements liés à l'unité de puissance.

Pirelli avait dû travailler intégralement à l'aide d'outils CFD pour reproduire les simulations de comportement des nouvelles monoplaces. Un défi relativement similaire attend la marque italienne dans la conception et le développement de l'offre 2017.

"C'est une zone vraiment complexe, avec les pneus élargis", admet Paul Hembery, heureux de pouvoir cependant présenter Pirelli comme un acteur actif dans le domaine R&D. "S'il y a une surface pneumatique plus importante, ça donne une auto totalement différente. Mais si ce n'est pas le cas, et que l'on fait simplement des modifications sur les autos actuelles, il sera possible d'utiliser une auto contemporaine pour les tests".

Pirelli est également parvenu à faire comprendre aux équipes que la seule manière de développer des gommes répondant à leurs attentes sera de travailler main dans la main avec elles, notamment en disposant de la possibilité de faire rouler toutes les autos sur des journées de tests spécialement dédiées à Pirelli.

"Personne ne disposera d'une auto 2017 en mars de l'année prochaine, donc il y aura une décision très pratique à prendre. Mais la chose la plus importante est la reconnaissance du fait que nous avons besoin de réaliser des tests, ce qui est quelque chose qui est venu du Groupe Stratégique".

A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Analyse
Tags pirelli, pneumatiques, pneus, tests