45 millions de pertes pour Force India en 2013

L'équipe Force India a accumulé des pertes de 45 millions d'euro en 2013, rapporte le Daily Mail

L'équipe Force India a accumulé des pertes de 45 millions d'euro en 2013, rapporte le Daily Mail. Depuis l'arrivée de Vijay Mallya aux commandes du team, en 2007, Force India a paradoxalement perdu 240 millions d'euro, en dépit du fait d'être devenu un team bien établi dans le paysage F1.

Alors que deux équipes ont disparu de la grille lors des deux dernières épreuves en date, Force India, Lotus et Sauber font fortement pression sur les instances dirigeantes de la F1 pour disposer d'une plus grosse part du gâteau des revenus commerciaux, afin de pouvoir maintenir leur activité dans le sport.

Le contexte politique est agité en coulisses et la menace de l'apparition d'une troisième auto pour les top teams apparait comme étant sérieuse. Le chiffre des pertes 2013 de Force India confirme ce que l'on savait déjà : la réalité financière est difficile pour les teams indépendants, même lorsque ceux-ci sont compétitifs en piste depuis plusieurs saisons.

En dépit de victoires et de podiums avec Räikkönen et Grosjean en 2012 et 2013, Lotus traverse une passe très difficile. Force India, dont la structure est réfléchie et monte en puissance depuis de nombreuses années, est un team qui s'est installé dans le paysage de la F1 en tant qu'acteur sérieux et respecté, comme Sauber. Mais en dépit de dépenses demeurant raisonnables, le team accuse des pertes record et alerte sur le fait que son engagement en F1 représente un non-sens commercial.

Grâce au moteur Mercedes et à un personnel compétent à tous les niveaux, Force India occupe actuellement la sixième place du championnat du monde des constructeurs. Pendant l'essentiel de la saison, le team a même représenté une menace pour McLaren, qui a finalement réussi à légèrement se détacher mathématiquement parlant.

Force India, dont le budget annuel frise les 100 millions d'euro, dispose d'un capital se basant sur les investissements de plusieurs parties privées, parmi lesquelles Vijay Mallya (qui cumule des dettes avec sa compagnie aérienne Kingfisher), un homme d'affaires néerlandais, et le conglomérat Sahara, dont le dirigeant se trouve actuellement en prison en Inde. Autant dire que la structure est actuellement en péril, et que les garanties d'un maintien de budget sont précaires. Les rentrées de l'équipe liées au sponsoring n'auraient atteint que 50 millions d'euro l'an dernier.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren , Mercedes , Sauber , Force India
Type d'article Actualités