79 tours de préparatifs "très basiques" pour Stroll

partages
commentaires
79 tours de préparatifs
Par :
19 févr. 2019 à 18:29

La journée de tests de mardi représentait pour Lance Stroll la première occasion de prendre le volant de la monoplace du team renommé Racing Point, au sein duquel il fait désormais équipe avec Sergio Pérez.

Lance Stroll, SportPesa Racing Point F1 Team RP19
Lance Stroll, Racing Point
Lance Stroll, SportPesa Racing Point F1 Team RP19
Lance Stroll, SportPesa Racing Point F1 Team RP19
Lance Stroll, SportPesa Racing Point F1 Team RP19
Lance Stroll, SportPesa Racing Point F1 Team RP19
Lance Stroll, SportPesa Racing Point F1 Team RP19
Lance Stroll, SportPesa Racing Point F1 Team RP19

Le Québécois a passé une journée studieuse, suivant un protocole établi par son équipe, et clairement pas porté sur la recherche immédiate de la performance. Auteur du 11e chrono sur 11 pilotes ayant pris la piste ce jour, à 2"2 de la référence installée par la Ferrari de Charles Leclerc, Lance Stroll a parcouru 79 tours du Circuit de Barcelona-Catalunya.

"Jusqu'à présent, je suis très content", commente-t-il au sortir du cockpit. "Il est encore très tôt pour dire [plus] : on ne sait pas ce que tout le monde fait. Les conditions ne sont pas non plus parfaites et il y a des différences dans les tests [faits par chacun, ndlr], mais jusqu'à, présent, je suis content."

Le programme de tests du jour incluait des éléments "très basiques", décrit-il.

"J'ai fait beaucoup de [types de] tests. On a mis les softs dans la matinée et fait beaucoup de tests de collecte de données, des tours d'entrée et de sortie. C'est très basique, comme programme, mais on a eu l'opportunité de faire beaucoup de tests et la voiture a bien fonctionné aujourd'hui : pas de problème. C'est donc une journée très positive."

Lire aussi:

Interrogé sur l'influence des changements d'appuis imposés par la FIA sur l'aileron avant pour favoriser la course, Stroll ne se montre guère en mesure d'apporter de grandes observations.

"Je n'ai pas encore suivi de voiture donc je ne sais pas ce que ça va faire", constate-t-il. "C'est supposé permettre de suivre de plus près en course, mais je n'ai pas encore eu l'opportunité de suivre quelqu'un. Il y a aussi beaucoup de différences de températures, tout ça. Je pense que ça ne change pas grand-chose. Comme je l'ai dit, il est encore très tôt et il faut que l'on reste calmes. Il y a encore beaucoup de tests à faire avant Melbourne, et après on verra comment se comparer aux autres."

Stroll et Pérez utilisent le même châssis pour ces tests d'avant-saison. Lundi, le Mexicain s'était montré relativement satisfait de son premier ressenti à bord de la monoplace qui ambitionne un retour à la quatrième place du Championnat du monde des constructeurs.

"Je pense qu'on améliore chaque jour l'équilibre et les réglages de la voiture et on a fait beaucoup, de choses dessus", décrit Stroll, lorsqu'il lui est demandé si une évolution a déjà eu lieu entre le matériel mis à disposition de son équipier la veille et celui piloté ce jour. "On fait tellement de tests ici qu'il est difficile de voir une progression dans l'auto : nous avons fait tant de choses dans la journée ! Mais il est certain qu'une bonne base est là et que l'on va construire là-dessus pour le reste de la semaine."

Lire aussi:

 

Article suivant
Stats - Le kilométrage des équipes à Barcelone

Article précédent

Stats - Le kilométrage des équipes à Barcelone

Article suivant

McLaren se reconstruit une confiance à Barcelone

McLaren se reconstruit une confiance à Barcelone
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais hivernaux de Barcelone
Catégorie Mardi
Pilotes Lance Stroll Boutique
Équipes Racing Point
Auteur Guillaume Navarro
Be first to get
breaking news