Abiteboul n'a pas aimé tout ce qu'il a vu dans la série Netflix

partages
commentaires
Abiteboul n'a pas aimé tout ce qu'il a vu dans la série Netflix
Par :
Co-auteur: Jonathan Noble
23 mars 2019 à 17:45

Le directeur général de Renault F1, Cyril Abiteboul, est revenu sur la série de Netflix consacrée à la Formule 1 et a averti qu'il ne fallait pas que la fictionnalisation du réel passe outre la vérité et cause du tort à la réputation des gens impliqués.

Alors que la série "Formula 1 : Pilotes de leur destin" a de nouveau exposé les critiques que Renault a subi de son client Red Bull, Cyril Abiteboul a déclaré que de tels documentaires devaient être prudents au moment de composer avec des sujets aussi délicats. Même s'il est heureux de la façon dont la série a été reçue par les fans, il s'inquiète du danger lié à la façon de présenter certaines parties d'une manière pouvant porter atteinte à leur image.

"L'essentiel est qu'il s'agisse d'une bonne chose pour la F1, des gens m'ont parlé de F1 pour la première fois alors qu'ils n'en parlent jamais, donc ça atteint clairement un type de consommateur ou de groupe de fans différent, ce qui est bien. Est-ce que j'ai aimé tout ce que j'ai vu ? Non. Donc je pense qu'il est important d'avoir une sorte d'avertissement disant que même si ça paraît scénarisé, c'est également un peu une fiction. Il est également important, étant donné les enjeux en termes de réputation de marque, que nous ne confondions pas totalement ce qui relève de l'information et ce qui relève du spectacle."

Lire aussi :

Abiteboul est un acteur majeur du documentaire, surtout dans les épisodes où la relation entre Renault et Red Bull est mise en lumière. Dans ce cadre, Christian Horner est également très présent et les moments de tension entre les deux hommes font partie des séquences fortes de certains épisodes.

Le team principal britannique est lui-même assez mécontent du portrait fait de lui, même s'il estime que le positif pour la F1 doit être pris en compte. "J'attends la saison 2 avec impatience, je pense qu'il pourrait y avoir un combat entre Cyril et Toto [Wolff] cette saison. Le truc de Netflix, c'était un projet intéressant."

"Ça montre un aperçu des coulisses de la F1 et, de ce que j'ai entendu, il a suscité un immense intérêt. Ce n'était pas seulement au sujet de ce qui se passait en piste. Ça montrait un aperçu de ce qui se passe en coulisses et ça a atteint un nouveau marché, ce qui est important, aux États-Unis également."

Même si Mercedes n'a pas pris part à cette série, Wolff a de son côté reconnu que la F1 peut en tirer un bénéfice. "Nous n'avons évidemment pas participé, pour certaines raisons. Mais c'est une bonne promotion pour la F1, c'est bien fait. C'est très intrusif d'une certaine manière, mais la promotion est bonne."

Article suivant
Wolff : Une "dynamique" s'est enclenchée autour du règlement 2021

Article précédent

Wolff : Une "dynamique" s'est enclenchée autour du règlement 2021

Article suivant

Chronique Louis Delétraz - C'est l'année ou jamais !

Chronique Louis Delétraz - C'est l'année ou jamais !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Renault F1 Team
Auteur Fabien Gaillard
Soyez le premier à recevoir toute l'actu