Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
52 jours
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
59 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
73 jours
C
Grand Prix de Chine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
87 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
101 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
108 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
122 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
136 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
143 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
157 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
164 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
178 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
192 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
220 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
227 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
241 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
248 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
262 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
276 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
283 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
297 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
311 jours

Abiteboul : Le suivi de la stratégie de Ricciardo a nui à Hülkenberg

partages
commentaires
Abiteboul : Le suivi de la stratégie de Ricciardo a nui à Hülkenberg
Par :
Co-auteur: Guillaume Navarro
17 juil. 2019 à 11:15

En Grande-Bretagne, la position de Hülkenberg "était derrière Ricciardo", estime Cyril Abiteboul, même si le directeur de l'équipe Renault reconnaît que l'Allemand aurait pu vivre une course plus évidente.

Cyril Abiteboul, directeur de l'équipe Renault F1, estime que le fait d'avoir poussé la stratégie pneumatique de Daniel Ricciardo pour couvrir McLaren lors du Grand Prix de Grande-Bretagne a porté atteinte à la course de son équipier Nico Hülkenberg. Ricciardo a vu l'arrivée de la manche de Silverstone à la septième place et aurait pu battre la McLaren de Carlos Sainz si l'entrée de la voiture de sécurité dans le premier tiers de course avait tourné à son avantage.

Lire aussi:

Hülkenberg, de son côté, a connu une course plus décevante, entrant dans le top 10 pour la quatrième fois de la saison (en dix Grands Prix) mais n'inscrivant qu'un unique point. L'Allemand a en effet été contraint de rester en pneus tendres pendant une durée trop prolongée sur son premier relais, entrant aux stands un tour après Ricciardo (passé changer les pneus au 13e tour), avant de rencontrer en plus de cela un bref ennui moteur provoqué par un problème de capteur redondant chez Renault. Au point d'admettre après la course être "encore surpris de prendre un point malgré tous ces problèmes", jugeant sa situation "pas fantastique du tout".

Abiteboul admet que c'est sur la stratégie de Ricciardo que se sont principalement concentré les efforts. "Pour Nico, c'est un différent type de frustration, car nous ne l'avons pas vraiment aidé dimanche", reconnaît-il auprès de Motorsport.com. "Il a connu une course difficile. Nous étions très concentrés sur Daniel et Lando [Norris] et sur quand l'arrêter et réaliser ou non l'undercut ou l'overcut. Ce n'est jamais évident sur une course pleine d'action, et avec des pneus si difficiles à interpréter. Nous avons arrêté Nico un peu tard, perdu une position et il s'est un peu trouvé en retrait à partir de ce moment-là. Il a eu un petit souci avec la perte de puissance du moteur en raison d'un problème de capteur qui s'est positionné par défaut et lui a coûté une autre position. Globalement, nous avons rendu la course de Nico un peu complexe."

"Sa position était derrière Daniel"

À mi-course, Hülkenberg s'est retrouvé au contact de la Racing Point de Sergio Pérez, ce qui lui a valu des dégâts à l'arrière. Abiteboul revient sur la nature de ce handicap. "Ce n'est pas encore totalement clair et il nous faut regarder les données, mais il semblerait qu'il y ait eu une petite déconnexion de l'axe arrière. Nous avons un peu joué du différentiel, mais le problème n'est pas si apparent."

Quoi qu'il en soit, le meneur de troupes français comprend la frustration grandissante de son pilote. "Je pense que c'est dû au fait qu'il était en retrait et que son état d'esprit aurait pu être meilleur après le premier arrêt", estime-t-il. "Il se trouvait derrière Daniel en qualifications, derrière Daniel au terme du premier tour, puis a demandé à changer de pneus avant Daniel : donc clairement, sa position était derrière Daniel, c'est équitable. Cela dit, nous aurions pu rendre sa course un peu plus simple qu'elle ne l'a été et prendre plus de points pour l'équipe. Mais ce qui nous a le plus nui est la voiture de sécurité."

Article suivant
Avec son meilleur tour, Hamilton a "rendu les données absurdes"

Article précédent

Avec son meilleur tour, Hamilton a "rendu les données absurdes"

Article suivant

Alfa Romeo change de directeur technique

Alfa Romeo change de directeur technique
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Grande-Bretagne
Catégorie Course
Pilotes Nico Hülkenberg Boutique , Daniel Ricciardo Boutique
Équipes Renault F1 Team
Auteur Adam Cooper