Abu Dhabi - Crépuscule sur la saison F1 au propre comme au figuré

Dernière manche de la saison 2014, l'épreuve d'Abu Dhabi se tient sur le tracé de Yas Marina, déjà bien connu pour ses spectaculaires infrastructures, et l'image métaphorique du soleil se couchant sur une saison bien remplie

Dernière manche de la saison 2014, l'épreuve d'Abu Dhabi se tient sur le tracé de Yas Marina, déjà bien connu pour ses spectaculaires infrastructures, et l'image métaphorique du soleil se couchant sur une saison bien remplie.

La principale caractéristique de la course, outre le fait de maintenir dans la balance l'attribution du titre mondial des pilotes jusqu'au dernier kilomètre, demeure ainsi l'évolution de la piste par des conditions de luminosité allant du tout au tout.

Pensé par l'architecte Hermann Tilke et sur lequel

le regretté Philippe Gurdjian

s'était lui aussi fortement impliqué, le circuit d'Abu Dhabi s'étale sur 5.554km et baigne ainsi dans la lueur du soleil en début de course avant de laisser la nuit prendre ses droits.

Les points doublés de la manche apportent des enjeux particulièrement importants aux équipes et pilotes, qui peuvent encore faire une ultime différence aux tableaux des championnats.

Les caractéristiques du tracé

Yas Marina est un tracé ultramoderne, disposant d'un premier secteur fluide et rapide, avant de proposer deux autres portions plus sinueuses et complétées de virages lents.

Les équipes ont ainsi pour mission de trouver des réglages ouvrant la porte aux compromis, cherchant appuis mais réduction de la perte de vitesse en ligne droite.
La nature de la piste et les fortes températures, sur le déclin avec la nuit tombante, font d'Abu Dhabi une course très intéressante d'un point de vue technique : les moteurs, freins, systèmes de refroidissement et pneus sont en effet sollicités de manière très différente de la majorité des circuits.

L'un des facteurs relativement inconnus demeure cependant le comportement des pneus. Pirelli a en effet accepté d'amener pour la toute première fois les deux mélanges les plus tendres de sa gamme, avec le composé tendre et le supertendre. Les équipes en tireront clairement parti en qualifications, et il faudra s'attendre à voir les chronos récents tomber de façon convaincante.

Reste qu'en course, l'attention des pilotes et des stratèges sera encore plus importante que d'habitude…

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Philippe Gurdjian
Type d'article Actualités