Accident Rosberg - Pirelli privilégie la thèse d'un élément extérieur

Pirelli considérait vendredi soir que la spectaculaire défaillance pneumatique dont a été victime Nico Rosberg lors des Essais Libres 2 à Spa-Francorchamps ne peut être que la conséquence d’une source extérieure. 

Le manufacturier unique de la Formule 1 a passé de nombreuses heures à rechercher l’origine de cet incident spectaculaire, qui a mené à une perte de contrôle heureusement sans gravité pour le pilote Mercedes. Les autres pneus utilisés vendredi ont été passés au crible, sans délivrer de résultat probant. 

Les investigations devaient se poursuivre durant la nuit afin d’apporter une réponse avant les Essais Libres 3 qui débuteront ce samedi matin à 11 heures. Le circuit devait lui aussi être inspecté de près pour trouver une éventuelle cause extérieure ayant pu provoquer l’éclatement du pneu arrière droit de Rosberg. 

"Nous n’avons aucune preuve de faiblesse au niveau du pneu ou de sa structure", a indiqué un porte-parole de Pirelli à Motorsport.com. "Nous pensons vraiment que tout est venu d’une entaille causée par une source extérieure."

"C’est presque impossible de trouver d’où exactement. Nous inspectons également tout le circuit, comme cela a déjà été fait par le passé, pour voir s’il y a un vibreur ou une partie métallique [en cause], ou quelque chose comme ça. Nous n’avons pas eu d’indication sur quelque chose d’étrange avant ou pendant les EL2. Il n’y a aucun signe de fatigue du pneu, de contrainte particulière ou de faiblesse particulière."

Propos recueillis par Adam Cooper

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Belgique
Circuit Spa-Francorchamps
Pilotes Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités
Tags accident, pirelli, pneu, spa