Accident Verstappen/Hamilton : Red Bull et Mercedes convoqués

À la suite de l'accident entre Max Verstappen et Lewis Hamilton au départ du Grand Prix de Grande-Bretagne, Red Bull et Mercedes seront convoqués ce jeudi par la FIA.

Accident Verstappen/Hamilton : Red Bull et Mercedes convoqués

On pensait le chapitre de Silverstone clos, mais il s'avère que des lignes doivent encore être écrites ! Ce jeudi, près de deux semaines après le contact entre Max Verstappen et Lewis Hamilton au départ du Grand Prix de Grande-Bretagne, Red Bull et Mercedes seront invités à témoigner chez la direction de course.

Dans un document officiel, nous apprenons que Red Bull a demandé à exercer son droit de regard vendredi dernier, la demande ayant été approuvée par la FIA. La suite du communiqué, qui concerne Verstappen et Hamilton, indique que "conformément à l'Article 14 du Code Sportif International, et à la suite de la demande de révision déposée par Red Bull Racing Honda le 23 juillet 2021, les témoins [...] sont tenus de comparaître par vidéoconférence le jeudi 29 juillet 2021."

Red Bull a été informé que trois personnes au total, dont le directeur d'équipe, Christian Horner, étaient autorisées à participer à cette comparution. Par ailleurs, Mercedes a également été informé qu'un représentant de l'équipe était dans l'obligation d'assister à l'audience préliminaire. L'écurie allemande est également autorisée à envoyer jusqu'à trois de ses membres.

Lire aussi :

Pour rappel, Lewis Hamilton avait été jugé responsable de l'accident ayant envoyé Max Verstappen à l'hôpital afin de subir des examens approfondis. La direction de course lui avait infligé une pénalité de temps de 10 secondes, qui avait dû être effectuée lors d'un arrêt au stand. En dépit de cette pénalité, Hamilton avait remporté le Grand Prix de Grande-Bretagne, ce qui avait provoqué la colère du clan Red Bull.

En effet, Christian Horner, Helmut Marko et Max Verstappen avaient violemment critiqué le pilotage et l'attitude post-course du Britannique. Le directeur d'équipe avait même demandé la suspension du septuple Champion du monde, estimant que la pénalité infligée par la direction de course ne correspondait pas à la faute commise. "Je ne sais pas quelle serait la sanction maximale, mais un comportement aussi dangereux et imprudent devrait être sanctionné par une suspension ou quelque chose comme ça", avait lancé le directeur d'équipe au micro de Sky Germany.

Au sujet des rumeurs de demande de réévaluation de la pénalité par Red Bull, qui se sont révélées vraies, Toto Wolff avait sobrement répondu : "Encore une fois, des personnes différentes, des stratégies différentes, des philosophies différentes."

partages
commentaires

Related video

L'Arabie saoudite veut une date tôt dans le calendrier 2022
Article précédent

L'Arabie saoudite veut une date tôt dans le calendrier 2022

Article suivant

Il y a 7 ans : Ricciardo se taille sa réputation de gros freineur

Il y a 7 ans : Ricciardo se taille sa réputation de gros freineur
Charger les commentaires