Affaire classée entre Pérez et Vettel

En vue lors de la première séance d'Essais Libres à Bahreïn (11e), Sergio Perez a reculé dans la hiérarchie en EL2 (17e) mais a pu travailler sereinement sur les longs relais. Le Mexicain a malheureusement vu son effort interrompu en fin de journée par un contact accidentel avec la Ferrari de Sebastian Vettel.

Convoqués par les commissaires, les deux pilotes ont rapidement mis l'incident derrière eux puisque c'est un problème de freins sur la Ferrari de l'Allemand qui a causé l'accrochage. Aucune sanction n'a été prononcée.

"C'était une bonne journée pour nous, en dépit de l'incident à la fin avec Vettel", raconte Pérez. "J'essayais de dépasser Nasr et, quand je suis allé vers l'intérieur, l'écart que j'avais avec Sebastian a diminué car sa voiture a eu un problème. Il y a eu un léger contact avec l'arrière de ma voiture. Après la séance, il est venu me voir et m'a dit qu'il avait eu un problème avec les freins. C'était un incident malheureux mais pas plus que ça."

Sur le plan de la performance, Pérez ne s'attend pas à un miracle similaire à l'an passé, lorsqu'il avait décroché un podium sur le circuit de Sakhir. Mais le pilote Force India a la réelle impression de voir les choses aller dans le bon sens avec la VJM08.

"Avant cela, nous avons fait du bon travail au cours des deux séances et j'ai le sentiment que nous avons fait un nouveau pas en avant. Nous avons essayé différents set-up et nous avons eu l'opportunité de faire quelques gros changements entre les deux séances. Nous semblons un peu plus compétitifs par rapport aux deux dernières courses, particulièrement sur les longs relais, mais c'est trop tôt pour faire des prédictions."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Circuit Bahrain International Circuit
Pilotes Sebastian Vettel , Sergio Pérez
Équipes Force India , Ferrari
Type d'article Résumé d'essais
Tags accrochage, sakhir