Ailerons flexibles - La FIA satisfaite par des tests secrets

Selon Motorsport.com, des tests secrets menés pendant le Grand Prix du Canada ont donné satisfaction à la FIA sur la question des ailerons jugés trop flexibles.

Ailerons flexibles - La FIA satisfaite par des tests secrets
Charlie Whiting, délégué de la FIA
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 en lutte pour une position
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12

Un certain nombre d’équipes se sont interrogées pendant le week-end canadien sur le design de l’aileron arrière de Ferrari et sa possible infraction au règlement. Des images embarquées de l’aileron et du monkey seat de l’équipe au Grand Prix d’Espagne ont suggéré que l’aileron basculait vers l’arrière à haute vitesse, permettant ainsi de réduire la traînée et d'améliorer la vitesse de pointe.

Devant ces interrogations, la FIA a mené des tests supplémentaires pendant le week-end à Montréal pour vérifier l’état de la situation. Il est apparu qu’en augmentant la force des tests de 50%, la FIA n’a pas pu démontrer que l’aileron était capable de se déformer sous une grande charge aérodynamique.

Charlie Whiting, le directeur de course de la Formule 1, a déclaré pour Motorsport.com : "Les ailerons arrière ont été contrôlés pour le top 5 des constructeurs [samedi] et tous étaient en conformité. Nous avons augmenté la charge de 50%, afin de voir si quelque chose se produisait lors du test de charge, et tout était bon."

Affaire classée

Même si les images du GP d’Espagne ont soulevé des suspicions de la part d’autres équipes, la FIA a clairement indiqué que l’affaire était close de son côté. Malgré tout, difficile de dire si le design de Ferrari pour le Canada était exactement le même que celui de Barcelone.

S’il s’avère que des équipes ont trouvé des astuces pour contourner le règlement, la FIA aura toujours à sa disposition des armes réglementaires pour lutter contre ce problème. Mais Whiting a déclaré que, pour le moment, il n’y avait aucune raison de modifier les tests. "Cette option existe dans les règlements, comme vous le savez, mais il ne semble pas y avoir besoin de l’invoquer pour le moment."

Red Bull était l’autre équipe dans l’œil du cyclone, pour son aileron avant, mais le directeur de l’écurie, Christian Horner, a affirmé qu’il n’y avait aucun problème non plus. "La voiture a passé tous les tests. Ils ont regardé toutes ces choses avec grande attention et il n’y avait aucun problème."

Propos recueillis par Jonathan Noble

partages
commentaires
Vettel, Hamilton et les mouettes suicidaires
Article précédent

Vettel, Hamilton et les mouettes suicidaires

Article suivant

Un problème d’embrayage à l’origine du mauvais départ de Hamilton

Un problème d’embrayage à l’origine du mauvais départ de Hamilton
Charger les commentaires