Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
C
GP de l'Eifel
11 oct.
Course dans
17 jours
23 oct.
Prochain événement dans
29 jours
31 oct.
Prochain événement dans
37 jours
13 nov.
Prochain événement dans
50 jours
04 déc.
Prochain événement dans
71 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
78 jours

Le déclic du podium pour un Albon "trop gentil" selon Horner

partages
commentaires
Le déclic du podium pour un Albon "trop gentil" selon Horner
Par :

Christian Horner se réjouit du premier podium décroché par Alexander Albon lors du Grand Prix de Toscane, convaincu qu'il pourrait s'agir d'un déclic pour le pilote Red Bull.

Le 30e Grand Prix en F1 d'Alexander Albon aura été le bon. Une semaine tout juste après avoir vu Pierre Gasly s'imposer à Monza et donner ainsi du grain à moudre à ses détracteurs, le pilote Red Bull a a goûté pour la première fois à ce fameux podium qui s'était refusé à lui par deux fois au moins (au Brésil l'an passé, à Spielberg cette année). Au terme d'une course rendue folle par les événements, et alors qu'il avait perdu des places en début d'épreuve, le Thaïlandais a fait feu de tout bois dans le dernier relais, dépossédant Daniel Ricciardo de la troisième place du Grand Prix de Toscane.

Lire aussi :

Dans une saison jusqu'ici frustrante, et durant laquelle il n'a pas été épargné par les critiques, Albon s'offre une belle bouffée d'oxygène. D'autant qu'au Mugello, les espoirs de son écurie ont très rapidement reposé sur lui seul, après l'abandon de Max Verstappen dès le premier tour. Après avoir constamment soutenu son pilote publiquement, Christian Horner se réjouit de ce résultat qui peut renforcer sa confiance pour la suite.

"L'inconvénient, c'est qu'il est trop gentil", confie le directeur de l'écurie de Milton Keynes au micro de Sky Sports. "Mais une fois qu'il met le casque, on peut voir que c'est un véritable compétiteur. Je crois qu'il y a une énorme différence entre penser que l'on peut faire quelque chose et savoir que l'on peut le faire. Je pense que ce podium va lui donner un élan de confiance et d'estime de lui-même. Il va bien se construire grâce à ça."

Daniel Ricciardo, Renault F1 Team R.S.20, Alex Albon, Red Bull Racing RB16

Ce podium, Albon est allé le chercher en piste en prenant le meilleur sur Daniel Ricciardo dans le premier virage. Là aussi, c'est un gage de solidité et d'optimisme pour ses patrons. "C'est vraiment impressionnant, et nous le voyons sans cesse avec lui", souligne Horner. "Son placement de la voiture est vraiment bon, et Daniel est un gars difficile à doubler. Alors faire ce dépassement par l'extérieur, tout le mérite lui en revient."

Si le début de cette campagne 2020 a été si compliqué pour Alexander Albon, c'est notamment en raison d'une RB16 qui s'est avérée capricieuse et parfois difficile à dompter. Le Thaïlandais a souffert de la comparaison avec son coéquipier, capable de se transcender au volant de cette monoplace. Pendant ce temps, il a travaillé et tenté de surmonter les problèmes rencontrés. Un labeur qui semble donc enfin commencer à payer.

"Son retour d'informations est très, très bon", insiste Horner. "Il a une très bonne sensibilité de la voiture et je crois qu'il a vraiment gagné le respect des ingénieurs pour ça. Quand ça va commencer à se faire, quand les développements vont commencer à arriver, cela ne pourra que l'aider. Espérons qu'il va commencer à s'en sortir avec cette instabilité de l'arrière que nous rencontrons, qui l'affecte et affectait aussi Pierre [Gasly] l'an dernier mais qui ne touche pas vraiment Max."

Il y avait un Schumacher dans la Ferrari F2004 au Mugello

Article précédent

Il y avait un Schumacher dans la Ferrari F2004 au Mugello

Article suivant

Les notes du Grand Prix de Toscane 2020

Les notes du Grand Prix de Toscane 2020
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Toscane
Catégorie Course
Lieu Mugello
Pilotes Alexander Albon
Équipes Red Bull Racing
Auteur Basile Davoine