Formule 1 GP des Pays-Bas

Albon : Williams était au niveau d'Aston Martin et Ferrari à Zandvoort

Pour Alexander Albon, Williams était au niveau de Ferrari et d'Aston Martin lors du Grand Prix des Pays-Bas.

George Russell, Mercedes F1 W14, Alex Albon, Williams FW45, Fernando Alonso, Aston Martin AMR23, Charles Leclerc, Ferrari SF-23, et le reste du peloton au départ

Pour la quatrième fois de la saison, Alexander Albon et Williams sont entrés dans les points lors du Grand Prix des Pays-Bas 2023 de Formule 1. Une huitième place finale qui laissera tout de même quelques regrets, le choix de ne pas s'arrêter lors du début de course et de l'averse du premier tour ne s'étant pas révélé payant.

Dans le clan de l'écurie de Grove, l'on retire tout de même beaucoup de positif d'un week-end qui confirme les bonnes dispositions de la FW45 et d'Albon lui-même, qui réalise jusqu'ici une saison remarquable.

Interrogé sur les performances relatives affichées par Williams à Zandvoort, le Thaïlandais a jugé que son équipe était au niveau d'Aston Martin et de Ferrari, même si le résultat final ne le reflète pas totalement. "Je pense que nous étions au niveau des Aston et des Ferrari ce week-end", a-t-il d'abord déclaré avant de faire référence à la comparaison des temps de course lorsque tous les pilotes étaient chaussés de slicks, une fois la première averse passée.

"Si vous y réfléchissez bien, nous avons perdu peut-être deux secondes sur l'ensemble du relais [en pneus slicks] par rapport à l'Aston et à la Ferrari qui nous précédaient, et nous avions des pneus plus vieux de 15 ou 10 tours, nous étions donc très forts. Et nous avons dépassé une Mercedes [celle de George Russell, au 56e tour]. Bien sûr, nous avions l'avantage pneumatique, mais pour dépasser une voiture sur ce circuit, il faut une bonne seconde et demie d'avance. Et nous l'avons fait."

Avant même la performance de Zandvoort, le Grand Prix d'Italie de ce week-end, couru à Monza, était attendu comme très prometteur pour l'écurie Williams, dont la monoplace fait des merveilles sur les tracés à faible appui. Toutefois, difficile selon Albon de lier la forme affichée aux Pays-Bas et ce qui l'attend sur une piste aussi différente.

"Ça me donne beaucoup de confiance pour Monza. En même temps, cela me perturbe un peu. Nous avons fait quelques réglages qui ont fonctionné ce week-end, mais je pense qu'ils ne fonctionnent que sur les circuits à fort appui aérodynamique. Je ne pense pas que l'on puisse les utiliser sur les circuits à faible appui. Ce sera donc intéressant. Je pense que nous allons tirer des enseignements de ce week-end et on verra ce qui se passera à Monza."

Propos recueillis par Adam Cooper

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Vowles : Les plans sur 5 ans en F1, ça n'a pas de sens
Article suivant Verstappen victime de la pression du GP des Pays-Bas, selon Horner

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse