Alesi salue la performance d'Heidfeld à Barcelone

Jean Alesi donne son opinion sur le GP d’Espagne

Jean Alesi donne son opinion sur le GP d’Espagne.

Jean, encore une course animée. Que pensez-vous de la performance de l’équipe à Barcelone ?

"Je tiens à dire tout d’abord que Nick a effectué un travail fantastique. Partir du fond de la grille et terminer 8è était vraiment fantastique. Chapeau ! L’équipe a fait du bon travail et a gardé la tête froide après l’incident aux essais et s’est concentrée sur son travail, ce qui est très important. Vitaly s’est bien qualifié et a fait un bon début de course. Mais pour moi, Nick a vraiment brillé, ses trois trains de pneus frais l’ont bien aidé aussi."

Comme vous l’avez dit, Nick est parti dernier et a fini 8è alors que Vitaly s’est qualifié 6è et a terminé 11è. Cet exemple démontrerait que les performances des pilotes dépendent plus de la fraicheur des pneus que de la qualification. Pensez-vous qu’il faille repenser les stratégies de qualification ?

"C’est une idée intéressante, mais non. Je ne crois pas. Regardez le résultat final, seulement quatre voitures ont terminé dans le même tour, les Red Bull et les McLaren, toutes les autres ont pris au moins un tour. Je pense que le sort de la course est déterminé par plus d’un facteur, comme l’usure des pneus. A mon avis, il est bien préférable de faire une bonne qualification et de prendre un bon départ plutôt que de conserver ses pneus. Je crois que cela aide beaucoup plus pendant la course."

Au bout de cinq courses, il est déjà clair que le changement de manufacturier apporte une grande différence sur le style des courses. Quel est votre avis, du point de vue du pilote comme du spectateur ?

"Il faut se souvenir que les teams et la Fédération sont tombés d’accord pour le changement en toute connaissance de cause et des effets que cela produirait sur le sport : usure des pneus plus grande, nombre d’arrêts en augmentation et donc plus d’animation dans la course. En tant que pilote, je ne pense pas que cela fasse une grande différence. Vous êtes constamment en contact avec votre ingénieur et avec l’équipe, aussi vous savez toujours qui vous poursuivez, quand vous devez vous arrêter et quand il faut attaquer. En tant que spectateur, je me demande si cela ne devient pas un peu confus au bout d’un moment. Quand vous n’avez pas les informations de l’intérieur, cela peut être compliqué de dire qui a quel type de pneus et sur quelle stratégie. Mais je crois que pour un certain nombre, cela rend la course plus excitante !"

Avant le GP de Turquie, vous avez dit que les Lotus Renault GP seraient bien à Monaco. Deux courses plus tard, votre sentiment est-il toujours le même ?

"Absolument. Je pense que le circuit en ville de Monaco conviendra parfaitement aux caractéristiques spéciales de la R31 et que LRGP marchera bien ici. J’irai même plus loin que l’idée de bonne performance, en disant que nous pourrions même assister à un nouveau podium pour Nick ou Vitaly. Les deux précédents, sur les deux premiers Grands Prix, n’étaient pas des accidents. Je suis vraiment impatient de voir la course !"

[Communiqué de Lotus Renault GP]

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jean Alesi
Équipes McLaren
Type d'article Actualités