Alex Lynn confirme son divorce avec Red Bull

partages
commentaires
Alex Lynn confirme son divorce avec Red Bull
30 janv. 2015 à 17:33

Quelques jours après avoir signé chez Williams comme pilote d'essais, Alex Lynn a confirmé sa séparation avec le Red Bull Junior Team

Quelques jours après avoir signé chez Williams comme pilote d'essais, Alex Lynn a confirmé sa séparation avec le Red Bull Junior Team.

En 2014, le RBJT comprenait quatre grands espoirs du sport automobile : Carlos Sainz Jr, Pierre Gasly, Alex Lynn et Max Verstappen. Cependant, lorsqu'il a fallu choisir le successeur de Jean-Eric Vergne, c'est Verstappen, benjamin de la bande, qui a obtenu le volant chez Toro Rosso. Ensuite, lorsque le baquet de Daniil Kvyat s'est libéré, Sainz Jr a été désigné.

Ce furent deux coups durs pour Alex Lynn : Helmut Marko lui avait demandé de remporter le titre GP3 s'il voulait un baquet en Formule 1, ce que le Britannique a réussi avec brio. Lynn a simplement eu la malchance de tomber sur une promotion particulièrement compétitive du RBJT, et a décidé de partir pour accroître ses chances de percer dans la catégorie reine du sport automobile.

"Mon lien avec Red Bull a désormais pris fin", a confié le natif de l'Essex au journal local, le Braintree and Witham Times. "C'est une séparation à l'amiable. Pas de problème, ils ont pris leur décision quant à leurs pilotes de F1 et je savais que je n'aurais pas d'opportunité de courir avec Red Bull dans les deux prochaines années, ce qui serait trop tard pour moi".

"Ils le comprennent. Ils voulaient bien que je reste, mais ils ont dit qu'ils savaient qu'ils ne pouvaient pas m'empêcher d'essayer d'atteindre mon rêve", conclut-il.

Désormais pilote Williams, Lynn devrait avoir droit à une journée d'essais privés après le Grand Prix d'Espagne, à Barcelone, après avoir testé pour Lotus en fin de saison dernière, à Abu Dhabi.

Prochain article Formule 1
Novembre 2014 : Caterham, Marussia et la F1 dans la crise

Previous article

Novembre 2014 : Caterham, Marussia et la F1 dans la crise

Next article

Briatore - Mercedes va dominer, Alonso n'est pas inquiet

Briatore - Mercedes va dominer, Alonso n'est pas inquiet
Charger les commentaires