Alfa Romeo 2022 : Vasseur veut "laisser le temps" à Pourchaire

Frédéric Vasseur fait le point sur la course au second baquet Alfa Romeo pour 2022.

Alfa Romeo 2022 : Vasseur veut "laisser le temps" à Pourchaire

Qui épaulera Valtteri Bottas chez Alfa Romeo en 2022 ? Antonio Giovinazzi va-t-il conserver son volant ? La réponse devrait être connue d'ici quelques semaines. Le directeur d'équipe Frédéric Vasseur a été longuement interrogé à ce sujet en conférence de presse ce vendredi au Grand Prix d'Italie et a fait savoir qu'il allait en discuter "d'ici fin septembre avec les actionnaires", ce second baquet se jouant d'après lui entre cinq ou six pilotes.

Lire aussi :

L'un d'eux est-il Théo Pourchaire ? Ce fer de lance de la Sauber Academy réalise de surcroît des débuts impressionnants en Formule 2 avec des arrivées constantes dans les points et deux victoires à Monaco et ce samedi à Monza, mais il manque d'expérience puisqu'il était en F4 il y a deux ans seulement, ayant fini deuxième en F3 l'an passé. Si Pourchaire ne court pas chez Alfa Romeo l'an prochain, se pourrait-il que le coéquipier de Bottas n'ait qu'un contrat d'un an avant la promotion du jeune loup tricolore en 2023 ?

"Laissez-nous choisir qui sera aux côtés de Valtteri avant de discuter du contrat [pour 2023]", rétorque Frédéric Vasseur, s'exprimant avant le succès de son poulain en Italie. "Mais je pense que Théo fait du bon travail. Il a fait deux performances énormes, principalement Monaco, c'en était une bonne pour moi, mais aussi Silverstone. Et il nous faut laisser le temps à Théo de s'améliorer et non seulement de gagner en rapidité, car il a la vitesse, mais aussi de se former dans tous les domaines. Il y a deux mois, il avait 17 ans."

"L'an prochain, nous aurons une nouvelle voiture [avec la nouvelle réglementation technique, ndlr] et nous pourrions avoir des problèmes de fiabilité. Cela signifie que nous pourrions arriver à Bahreïn avec un kilométrage très faible, et nous devons prendre cela en compte également. Pour les pilotes, ce n'est jamais facile, c'est un défi."

Guanyu Zhou, UNI-Virtuosi

Aux dernières nouvelles, le favori pour rejoindre Bottas à Hinwil serait Guanyu Zhou, actuel dauphin du championnat de Formule 2, qui a le mérite de jouir d'un certain budget. Frédéric Vasseur confirme justement que le protégé d'Alpine fait partie des candidats.

"Zhou fait du bon travail en F2", reconnaît Vasseur. "C'est sûr qu'il est sur la liste. Ce n'est pas seulement dû au fait qu'il soit chinois, il est aux avant-postes en F2. Il a gagné des courses et je pense que toutes les équipes de F1 s'intéressent à lui."

"Mais on sait que la F2 cette saison est un peu différente par rapport à avant, car ils n'ont fait que quatre meetings à ce jour, qui étaient sur des circuits difficiles : le premier était à Bahreïn, puis ils sont allés à Monaco, à Bakou, et le premier [circuit traditionnel] était Silverstone. Mais je pense que Monza et Sotchi sont peut-être un peu plus conventionnels. Observons l'évolution des jeunes. Puis on verra ce qui s'est passé et où ils sont."

Quid de Nyck de Vries, qui a failli décrocher le second baquet Williams avant qu'Alexander Albon lui dame le pion ? Frédéric Vasseur s'est déjà montré clair sur le fait que l'appartenance du Néerlandais au giron Mercedes représentait un obstacle quasi insurmontable pour une écurie Alfa Romeo motorisée par Ferrari, bien que Mattia Binotto, directeur de la Scuderia, ait tenu des propos complètement contraires.

Vasseur réitère les siens : "C'est sûr que ce n'est pas la situation la plus confortable qui soit. Je pense que Nyck a fait du bon travail en formules de promotion, il a gagné la F2 avec ART. Il a remporté la Formule E cette saison et a fait du bon travail quand il a sauté dans la [Mercedes] F1 à Abu Dhabi l'an dernier. Je le connais très bien car il a couru pour ART il y a deux ans, mais je pense que cette situation avec Mercedes n'est pas facile." Ce qui laisse d'ailleurs imaginer que la présence de Guanyu Zhou dans l'Alpine Academy est sans avenir, contrairement aux liens de Nyck de Vries avec la marque à l'étoile.

partages
commentaires
Leclerc entravé par un problème moteur en qualifs
Article précédent

Leclerc entravé par un problème moteur en qualifs

Article suivant

Les équipes veulent des qualifs moins dangereuses à Monza

Les équipes veulent des qualifs moins dangereuses à Monza
Charger les commentaires