Alfa : Ferrari va rattraper "une grande partie" du déficit moteur

Alfa Romeo a bon espoir de faire un bond en performance grâce à un regain de forme de l'unité de puissance Ferrari.

Alfa : Ferrari va rattraper "une grande partie" du déficit moteur

La saison dernière, les écuries motorisées par Ferrari ont souffert en Formule 1. Le Cheval cabré a grandement perdu en performance à la suite d'un accord confidentiel trouvé avec la FIA concernant une éventuelle infraction au Règlement Technique en 2019. La Scuderia a dégringolé dans la hiérarchie tandis que ses équipes clientes, Haas et Alfa Romeo, ont été cantonnées au fond de grille et ont marqué un total de 11 points à elles deux.

Lire aussi :

Alfa Romeo ne s'est donc classé que huitième du championnat avec huit petites unités au compteur. Cependant, malgré les 99 longueurs de retard sur la septième place occupée par AlphaTauri l'an passé, elle espère faire mieux en 2021. "Je pense que la philosophie sur laquelle est basée l'écurie demeure la même – il faut faire du meilleur travail demain qu'aujourd'hui", analyse le directeur d'équipe Frédéric Vasseur. "Nous avons fini la saison dernière huitièmes, il nous faut donc viser un meilleur résultat en 2021."

Et Antonio Giovinazzi, lui, est encore plus ambitieux : "Comme chaque année, l'objectif est de faire aussi bien que possible et de marquer le maximum de points. En tant que pilote, je veux continuer à progresser, comme je l'ai fait la saison dernière par rapport à la première, et faire un autre pas en avant. Monter sur le podium serait le rêve ultime, c'est ce que cette équipe mérite. Cependant, il nous faut d'abord voir où nous nous situons en matière de performance et de vitesse. J'ai bon espoir que nous puissions être très performants cette année."

Pour ce faire, Alfa va donc compter sur un regain de forme pour le groupe propulseur conçu à Maranello ; rappelons que les motoristes sont autorisés à homologuer une nouvelle spécification de leur unité de puissance au début de la saison 2021, spécification qui sera alors conservée tout au long de l'année.

"La collaboration avec Ferrari se passe très bien, je trouve", ajoute Vasseur. "Nous avons fait une bonne réunion, une longue réunion cet hiver pour couvrir les points de l'an dernier, où nous n'avons peut-être pas fait un travail parfait. Nous sommes sur la bonne voie. Je pense que de leur côté, ils vont probablement recouvrer une grande partie du déficit que nous avions l'an dernier, et la collaboration ne fait que s'améliorer." Alfa Romeo en aura besoin pour s'extirper plus souvent de la Q1, c'est certain.

partages
commentaires
Comment Alfa Romeo a dépensé ses jetons de développement
Article précédent

Comment Alfa Romeo a dépensé ses jetons de développement

Article suivant

Red Bull compte sur une meilleure corrélation pour battre Mercedes

Red Bull compte sur une meilleure corrélation pour battre Mercedes
Charger les commentaires