Le 2e pilote Alfa Romeo "probablement" annoncé après le Brésil

Frédéric Vasseur, le directeur d'Alfa Romeo, a indiqué qu'une décision sur le second baquet 2022 de l'écurie serait "probablement" prise après le Grand Prix du Brésil.

C'est le dernier baquet sur la grille de départ de la saison 2022 du Championnat du monde, et il a forcément été l'objet de beaucoup d'attention ces derniers mois. D'autant plus que l'identité du second pilote Alfa Romeo, aux côtés de Valtteri Bottas, a été au centre de nombreuses de rumeurs, pour certaines liées à l'opération finalement avortée de prise de contrôle de l'écurie par Andretti Autosport.

Cette dernière ne se fera donc pas et l'éventuelle arrivée de Colton Herta en F1 avec elle, pour des raisons de désaccord sur le contrôle de la structure, mais la situation demeure floue. Le Chinois Guanyu Zhou et l'Australien Oscar Piastri, tous deux membres de l'académie Alpine, font partie des favoris à cette place convoitée, aux côtés du titulaire actuel, l'Italien Antonio Giovinazzi. "Je ne sais pas si ce sera une bonne ou une mauvaise nouvelle, mais je n'ai pas de nouvelles pour le moment", déclarait l'Italien en préambule du GP de Mexico.

"Nous verrons dans les prochaines semaines. Espérons que ça puisse être [réglé], mais comme je l'ai mentionné, je ne sais pas si ce sera une bonne ou une mauvaise nouvelle. C'est sûr que ce n'est pas idéal de venir au circuit [et] de ne pas savoir ce que vous ferez l'année prochaine ou ce qui va se passer, mais c'est comme ça. Espérons que nous pourrons connaître la mauvaise ou la bonne nouvelle bientôt, ainsi au moins nous saurons de quoi il retourne et ce sera mieux pour tout le monde dans l'équipe."

"Ce n'est pas facile, comme je le dis, mais vous savez, il n'y a rien que je puisse faire. La seule chose que je peux faire, c'est piloter vite la voiture, obtenir des résultats, mais ce n'est pas moi qui décide. Je pense donc que c'est plus une question pour Fred [Vasseur, directeur de l'équipe] que pour moi."

Justement interrogé sur le sujet ce vendredi à Mexico, le dirigeant français de la structure suisse a indiqué qu'il n'y aurait certainement plus très longtemps à attendre. "Nous allons prendre une décision maintenant que nous sommes un peu moins sous le feu des projecteurs pour différentes raisons", a-t-il déclaré, en référence au rachat avorté. "Nous prendrons une décision dans les prochains jours, probablement après le Brésil."

Toutefois, il n'y a toujours aucune volonté de précipitation de la part de l'équipe gérée par Sauber : "Nous devons rester calmes avec cela. C'est un choix important. Ce n'est pas un choix facile. Nous allons prendre une décision bientôt et vous serez informés dès que la décision sera prise."

À l'aube d'un important changement réglementaire, la question de maintenir une certaine stabilité en conservant dans ses rangs Giovinazzi, pensionnaire de la structure d'Hinwil depuis 2019, se pose forcément : "C'est déjà une question de savoir s'il y a un intérêt à changer [les deux pilotes] avec le nouveau règlement ou si [...] la stabilité est importante."

"Nous savons que la préparation sera très courte avec les deux fois trois jours [d'essais hivernaux] et pourrait éventuellement être moindre avec un problème de fiabilité ou de météo. Cela signifie que nous devons être prêts dès le premier jour car nous savons parfaitement que, dans ce genre de championnat, c'est très souvent sur la première épreuve que l'on peut marquer les gros points pour une équipe du milieu de tableau. C'est vrai que [la stabilité des pilotes] un facteur dans la décision, mais ce n'est pas le seul."

Lire aussi :

partages
commentaires
Horner ne veut pas qu'un accrochage décide du titre 2021
Article précédent

Horner ne veut pas qu'un accrochage décide du titre 2021

Article suivant

Les craintes de Mercedes sur le moteur de Hamilton s'atténuent

Les craintes de Mercedes sur le moteur de Hamilton s'atténuent
Charger les commentaires