Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Alfa Romeo Sauber : Choix forts et projet complètement nouveau

partages
commentaires
Alfa Romeo Sauber : Choix forts et projet complètement nouveau
Par :
1 déc. 2017 à 08:01

Après l'annonce du retour du nom Alfa Romeo en Formule 1 aux côtés de Sauber, Frédéric Vasseur fait le point sur la restructuration du projet de l'écurie suisse.

Frederic Vasseur, directeur de l'équipe Sauber
Marcus Ericsson, Sauber C36
Le logo Alfa Romeo sur le capot moteur de la Ferrari
Charles Leclerc, Sauber C36
Marcus Ericsson, Sauber C36
Frédéric Vasseur, sur le muret des stands Sauber
Marcus Ericsson, Sauber C36
Charles Leclerc, Sauber
Marcus Ericsson, Sauber C36
Pascal Wehrlein, Sauber C36
Entraînement d'arrêts au stand pour Sauber
Marcus Ericsson, Sauber C36

Arrivé chez Sauber en milieu de saison, Frédéric Vasseur poursuit la refonte de l'écurie suisse, qui changera d'orientation dès l'année prochaine. L'équipe a poussé sa collaboration avec Ferrari plus loin qu'auparavant, ce qui passera par l'arrivée très passionnelle d'Alfa Romeo comme sponsor titre du team.

La saison écoulée a été difficile sur le plan sportif pour Sauber, qui ferme la marche du championnat constructeurs avec à son actif seulement deux entrées dans les points, mais les derniers mois ont été précieux pour préparer l'avenir. La période charnière dans lequel se trouve la structure basée à Hinwil est vécue avec fierté et motivation par son directeur.

"Je suis fier de l'équipe. La vie n'est pas facile quand on est à l'arrière", souligne Frédéric Vasseur dans une interview accordée au site officiel de la Formule 1. "Le nouveau projet a commencé très tard, donc je suis très heureux de voir que toute l'équipe a conservé une forte motivation. Nous progressons. Nous sommes sur une bonne voie. Nous avons franchi de bonnes étapes sur la voiture à l'usine. Donc il y a de vrais progrès visibles. Petite étape par petite étape, mais nous avançons sans arrêt."

"Les miracles ne se produisent pas en claquant des doigts. Le succès est toujours une somme de petites choses, alors si la motivation est au rendez-vous, le reste devrait suivre. Je le crois vraiment, particulièrement quand on a la chance de collaborer avec un partenaire aussi emblématique qu'Alfa Romeo."

Un projet dans les temps

L'année prochaine sera déterminante à plus d'un égard pour Sauber, qui entend jeter aux oubliettes sa triste campagne 2017. À ce titre, la future monoplace sera le fruit d'un tout nouveau concept, qui enverra littéralement l'ensemble de la C26 "au musée". Autre choix fort, celui de la motorisation : l'accord passé en début d'année par Monisha Kaltenborn a été dénoncé, pour finalement disposer d'une unité de puissance Ferrari qui, cette fois-ci, sera à jour et non datée d'une saison.

"Nous aurons un projet complètement nouveau", confirme Frédéric Vasseur. "Sauber a commencé très tard l'année dernière, mais est dans les temps avec le projet 2018. Néanmoins, bien sûr, les premiers essais de Barcelone à la fin du mois de février nous dirons où nous en sommes. Oui, tout le monde a énormément d'attentes. Je pense que nous avons fait des choix forts. D'abord sur le moteur : avoir le moteur [Ferrari] 2018 sera un pas en avant significatif pour nous, et nous avons commencé avec une nouvelle philosophie de voiture."

Reste à définir le duo de pilotes qui se verra confier cette nouvelle monture. Charles Leclerc apparaît comme un favori pour être l'un des deux heureux élus, symbole là aussi des liens renforcés avec Ferrari. Ces liens iront-ils jusqu'à voir un deuxième membre de la Ferrari Driver Academy placé dans le second baquet ?

"Nous devons être réalistes : même si nous faisons un bon pas en avant la saison prochaine, nous ne nous battrons pas pour la victoire", rappelle Vasseur en guise d'évidence. "Ça a pris sept ans à Red Bull Racing avant de gagner le titre, ou cinq avant de gagner une course, et c'était pareil pour Mercedes, qui a même racheté une équipe qui était Championne du monde ! On ne peut pas aller plus vite que ça, les bonnes choses ont besoin de temps. Ceci étant dit, nous avons besoin de pilotes qui conviennent à nos projets. Le pire scénario pour nous serait d'avoir quelqu'un qui rêve d'être Champion du monde l'année prochaine !"

Article suivant
Le projet F1 d'Aston Martin confié à des ex ingénieurs Ferrari

Article précédent

Le projet F1 d'Aston Martin confié à des ex ingénieurs Ferrari

Article suivant

Stroll veut un coéquipier qui a "l'esprit d'équipe"

Stroll veut un coéquipier qui a "l'esprit d'équipe"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Présentation de la livrée Alfa Romeo Sauber
Catégorie Présentation
Équipes Alfa Romeo
Auteur Basile Davoine