Alfa Romeo : Williams aura plus de mal à jouer le top 10 après la trêve

L'écurie Alfa Romeo de Formule 1 estime avoir encore une chance de battre Williams pour la huitième place du championnat constructeurs en dépit des gros points inscrits par l'écurie britannique lors du GP de Hongrie.

Alfa Romeo : Williams aura plus de mal à jouer le top 10 après la trêve

L'équipe Alfa Romeo a connu une épreuve difficile sur le Hungaroring où elle n'a inscrit qu'un seul point contre un total de 10 pour Williams, l'un de ses adversaires directs dans la lutte pour la huitième place au championnat constructeurs. Dans une partie de classement où les écuries peinent à atteindre le top 10 en course, la moisson réalisée du côté de Grove est un gros coup.

Grâce à Nicholas Latifi et George Russell, Williams aborde en effet la seconde partie de saison avec une avance de sept unités glanée au terme d'un GP où les deux pilotes Alfa ont de leur côté été pénalisés, les empêchant de profiter des opportunités d'une épreuve débridée. Kimi Räikkönen a écopé d'une pénalité de 10 secondes à la suite de l'unsafe release qui a entraîné l'abandon de Nikita Mazepin alors qu'Antonio Giovinazzi a été sanctionné d'un stop-and-go de 10 secondes pour excès de vitesse dans la voie des stands.

Lire aussi :

L'équipe suisse se veut tout de même confiante et croit en ses chances de dépasser Williams d'ici la fin de la campagne. "Ce ne sera pas facile, mais je pense que c'est possible", a déclaré Xevi Pujolar, responsable de l'ingénierie piste. "Nous allons essayer. Je pense qu'en fin de compte, ça aurait été bien pire par rapport à là où ils étaient au début [de la course en Hongrie], donc je suis quand même satisfait."

"Nous voulions avoir nos deux voitures en Q2, nous voulions avoir les deux voitures devant les Williams, ce que nous avons réussi. En un tour, tout ça s'est envolé, mais nous avions tout de même une opportunité. Ensuite ils ont été tous les deux devant, et nos deux voitures ont reçu une pénalité. C'était encore plus difficile. La différence de points n'est pas énorme, et il y a encore beaucoup de courses à disputer, donc je crois qu'on peut le faire."

Pujolar affirme que placer ses deux pilotes en Q2 le samedi, comme cela a donc été le cas sur le Hungaroring, sera la clé pour chiper des points çà et là. En dehors de circonstances exceptionnelles comme dimanche, il estime qu'il sera plus difficile pour Williams que pour Alfa Romeo d'inscrire plus de points lors de la seconde moitié de saison.

"Dans des conditions normales, nous n'y parviendrons pas sur une seule course, mais avec encore de nombreuses courses restantes, c'est faisable. Nous avons encore beaucoup de courses à faire, et je pense que si nous pouvons mettre les deux voitures en Q2 après la trêve, nous pourrons probablement le faire. À quelques occasions, je pense que nous pourrons marquer des points. Je dirais que ce sera plus difficile pour [Williams de le faire]."

"Je pense qu'il n'y a pas de circuit spécifique [pour Alfa Romeo]", a-t-il ajouté quand la question des tracés favorables à son écurie lui a été posée. "Nous pouvons être assez performants sur la plupart des circuits si nos deux pilotes sont au rendez-vous [en Q2]."

partages
commentaires
Pourquoi il est trop tôt pour faire des courses sprint un succès
Article précédent

Pourquoi il est trop tôt pour faire des courses sprint un succès

Article suivant

Van der Garde : Ocon pas au niveau de Hamilton, Verstappen ou Leclerc

Van der Garde : Ocon pas au niveau de Hamilton, Verstappen ou Leclerc
Charger les commentaires