Le 1000e GP du Championnat du monde de F1
Dossier

Le 1000e GP du Championnat du monde de F1

Le 100e GP : Moss intraitable sur la Nordschleife

partages
commentaires
Le 100e GP : Moss intraitable sur la Nordschleife
Par :
6 avr. 2019 à 07:00

À l'occasion du 1000e GP du Championnat du monde de F1, Motorsport.com vous fait revivre les épreuves aux nombres symboliques de l'Histoire de la discipline. Voici le récit du 100e Grand Prix, celui d'Allemagne 1961.

Le 6 août, le paddock de la Formule 1 s'installe sur le Nürburgring pour la sixième des huit manches de la saison 1961. À l'époque, la catégorie reine du sport automobile court sur la mythique Nordschleife, piste de 22,810 km aux 160 virages et aux mille dangers.

Lire aussi:

Et au moment d'aborder cette course, bien malin qui peut prédire l'identité du futur Champion du monde ! Car deux points seulement séparent le leader Wolfgang von Trips, vainqueur du Grand Prix précédent à Aintree, de son coéquipier Phil Hill chez Ferrari (27 à 25). De plus, avec une victoire à neuf points, tous les concurrents peuvent encore mathématiquement être titrés.

Jim Clark, John Cooper, Innes Ireland, Jack Brabham, Stirling Moss, Graham Hill, Jo Bonnier, Bruce McLaren et Dan Gurney

Jim Clark, John Cooper, Innes Ireland, Jack Brabham, Stirling Moss, Graham Hill, Jo Bonnier, Bruce McLaren et Dan Gurney

Si Ferrari est au-dessus du lot en 1961 avec la dominatrice 156, le Nürburgring met le talent du pilote à contribution comme nul autre circuit. Les essais sont marqués par un éclair de génie de Phil Hill, qui écrase le record du circuit en 8'55"2 grâce à un tour qui, de son propre aveu, serait difficile à réitérer.

Sont reléguées à plus de six secondes la Cooper de Jack Brabham (dotée d'un nouveau moteur Coventry-Climax V8) et la Lotus de Stirling Moss (malgré un déficit évalué à 20 ch par rapport au moteur Climax susmentionné). Bien que datant de la saison précédente, la Porsche de Jo Bonnier occupe le quatrième rang : quatre constructeurs différents se partagent la première ligne de la grille ! Wolfgang von Trips, lui, est relégué à la cinquième place, alors que Jim Clark doit se contenter du huitième rang après une défaillance de la direction qui l'a expédié dans le mur.

Au total, 26 pilotes sont sur la grille – à l'exception de Michel May, qui ne prend pas le départ après avoir qualifié sa Lotus 18 en 27e position avec un temps de 10'37"5. La règle des 107% n'existe pas à l'époque, heureusement pour les concurrents classés au-delà du top 18, parmi lesquels on retrouve tout de même des Lorenzo Bandini (victime d'un incendie en essais) et autres Maurice Trintignant.

Stirling Moss, Lotus-Climax

Stirling Moss, Lotus-Climax

Quinze tours sont au programme de ce Grand Prix d'Allemagne pour une distance totale de 342 kilomètres. Lorsque Juan Manuel Fangio donne le départ, Brabham s'empare de la première place mais perd le contrôle sur une plaque d'humidité et sort de piste : c'est l'abandon. Moss en profite et prend la tête devant Phil Hill.

Les incidents sont nombreux dans le peloton, notamment pour Bonnier, victime d'une crevaison, et pour Innes Ireland, dont la Lotus s'embrase après une sortie de piste à Schwalbenswanz. Plus de peur que de mal pour le Britannique, qui souffre toutefois d'une légère brûlure au bras droit.

Pendant ce temps, Moss fait étalage de toute sa classe en tête du peloton, avec une avance de dix secondes sur Phil Hill dès la fin du troisième tour. Le principal rival du jeune Britannique (quadruple vice-Champion du monde mais âgé de 31 ans seulement) semble plutôt être von Trips, qui est plus rapide que son coéquipier Hill et s'empare de la deuxième place au huitième tour. L'Américain ne s'en laisse pas conter et signe le meilleur tour en course en 8'57"9, plusieurs secondes plus rapide que ses rivaux !

Moss, en effet, ne passera jamais sous la barre des neuf minutes lors de ces 15 tours, mais conserve une saine avance de sept secondes sur von Trips au 12e passage. C'est alors qu'une averse vient perturber les festivités ; or, Moss a pris le départ en pneus pluie, et ses gommes ne se sont pas usées sur piste sèche. Au volant de la Lotus engagée par le team privé de Rob Walker, l'Anglais creuse l'écart pour s'imposer avec plus de 20 secondes d'avance sur le local de l'étape, von Trips. Non sans que ce dernier ait dû résister aux assauts de Hill !

"Il y avait des tours où je prenais pas moins de 15 virages à la perfection, mais Moss, lui, c'est tous les virages à chaque tour", déclare von Trips, beau joueur, à l'issue de la course. L'Allemand est loin de se douter du destin tragique qui l'attend : un accident à l'approche de la Parabolica lors du Grand Prix suivant à Monza, où il va perdre la vie, emportant 15 spectateurs avec lui. Vainqueur en Italie, Phil Hill prend la tête du championnat d'un point ; la Scuderia, déjà assurée des deux titres, déclare forfait pour la dernière manche de la saison à Watkins Glen. Assurément un triomphe au goût amer.

Podium : Wolfgang von Trips, et Stirling Moss

Wolfgang von Trips et Stirling Moss

 

Germany Grand Prix d'Allemagne 1961

Pos Pilote Voiture/Moteur Laps Écart/Cause
1 United Kingdom Stirling Moss Lotus/Climax 15 2:18'12.4
2 Germany Wolfgang von Trips Ferrari 15 21.4
3 United States Phil Hill Ferrari 15 22.5
4 United Kingdom Jim Clark Lotus/Climax 15 1'17.1
5 United Kingdom John Surtees Cooper/Climax 15 1'53.1
6 New Zealand Bruce McLaren Cooper/Climax 15 2'41.4
7 United States Dan Gurney Porsche 15 3'23.1
8 United States Richie Ginther Ferrari 15 5'23.1
9 United Kingdom Jack Lewis Cooper/Climax 15 5'23.7
10 United Kingdom Roy Salvadori Cooper/Climax 15 12'11.5
11 South Africa Tony Maggs Lotus/Climax 14 1 tour
12 United Kingdom Ian Burgess Cooper/Climax 14 1 tour
13 Germany Hans Herrmann Porsche 14 1 tour
14 Netherlands Carel Godin de Beaufort Porsche 14 1 tour
15 United Kingdom Tony Marsh Lotus/Climax 13 2 tours
16 United Kingdom Gerry Ashmore Lotus/Climax 13 2 tours
Ab Belgium Willy Mairesse Ferrari 13 Accident
Ab France Maurice Trintignant Cooper/Maserati 12 Moteur
NC France Bernard Collomb Cooper/Climax 11 Non classé
Ab Italy Lorenzo Bandini Cooper/Maserati 10 Engine
Ab United Kingdom Tony Brooks BRM/Climax 6 Engine
Ab Sweden Jo Bonnier Porsche 5 Engine
Ab Germany Wolfgang Seidel Lotus/Climax 3 Direction
Ab United Kingdom Graham Hill BRM/Climax 1 Accident
Ab United Kingdom Innes Ireland Lotus/Climax 1 Incendie
Ab Australia Jack Brabham Cooper/Climax 0 Accident

 

Article suivant
Grosjean dévoile un casque spécial pour le 1000e GP

Article précédent

Grosjean dévoile un casque spécial pour le 1000e GP

Article suivant

Ricciardo : La Renault n'est pas "à des années-lumière"

Ricciardo : La Renault n'est pas "à des années-lumière"
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir toute l'actu