Allison : "Une R30 plus svelte et plus belle que son aînée"

James Allison, Directeur technique du Renault F1 Team, répond aux questions avant la présentation de la Renault R30, prévue ce dimanche à Valencia

James Allison, Directeur technique du Renault F1 Team, répond aux questions avant la présentation de la Renault R30, prévue ce dimanche à Valencia. Il parle du double diffuseur, de l’aérodynamisme et prévoit un "programme de développement agressif" durant cette saison 2010 afin d’avoir comme objectif le titre en 2011.


James, la R30 est-elle radicalement différente de la monoplace 2009, la R29 ?


"Elle est si différente que même ma mère pourrait s’en apercevoir ! La R30 est plus svelte et plus belle que son aînée, mais l’esthétique n’est pas l’objectif des ingénieurs. La ligne de la voiture est le résultat d’un programme de développement aérodynamique intensif dont a bénéficié la R30. Les changements opérés sous la carrosserie sont également importants. Nous avons notamment un réservoir beaucoup plus grand afin de respecter les règles en application pour 2010. Nous avons aussi optimisé la voiture sans le système KERS. En fait, des centaines d’améliorations ont été introduites sur l’ensemble de la monoplace."


Quels ont été les principaux défis techniques à relever durant la période hivernale ?


"Le règlement aérodynamique est en place depuis 2009, mais la reconfiguration de l’architecture de la voiture nous a été dictée par l’interdiction de ravitailler en carburant, qui entre en vigueur cette année. De plus, l’arrière de la voiture a été considérablement revu afin de maximiser le diffuseur à double étage. Nous avons déjà pu voir ces diffuseurs l’an passé."


Pouvez-vous nous en dire un peu plus concernant le secteur aérodynamique ? Doit-on plutôt parler d’évolution ou de révolution ?


"Lorsque le règlement concernant l’aérodynamique reste stable, c’est un peu des deux. Les résultats obtenus en soufflerie nous ont permis de faire des développements, mais les pas en avant les plus importants sont l’introduction de nouveaux concepts. C’est ce que nous avons fait avec la R30."


Quel a été le rôle du centre de simulation numérique (CFD) dans le développement de la nouvelle monoplace ?


"Le CFD joue un rôle prépondérant dans le développement de la voiture chaque année. Ce centre a mis 12 mois pour atteindre sa maturité et il fournit à présent des résultats probants dans un nombre important de domaines, du détail des écopes de freins à l’ensemble des concepts aérodynamiques qui définissent le schéma de la voiture. Les ingénieurs du CFD jouent un rôle de plus en plus déterminant dans l’étude de concepts à destination de la soufflerie."


"D’après vous, quel impact l’interdiction de ravitaillement en carburant va-t-il avoir et de quelle manière l’équipe s’est-elle préparée ?


"Nous avons développé un plus grand réservoir et cela veut dire que le monocoque est désormais plus large. Les charges d’essence ont également un impact sur les freins. De plus, d’un réservoir plein à un réservoir vide, les contraintes s’exerçant sur les suspensions seront très différentes."

"Sans ravitaillement, l’essence qui se trouve dans le réservoir durant la course sera soumis à des températures élevées pendant une période plus longue. Or, lorsque l’essence est chaude, la performance de la voiture chute. Si cette température monte trop, le carburant peut s’évaporer dans le réservoir et empêcher les pompes d’alimenter correctement le moteur."

"L’interdiction de ravitailler change aussi complètement les stratégies de course. Prenons par exemple la nouvelle règlementation qui s’applique lorsque la voiture de sécurité est déployée. L’an passé, toutes les équipes se mettaient en mode d’économie de carburant dès le déploiement de la voiture de sécurité. En 2010, il nous faudra faire exactement le contraire : brûler l’excès de carburant qui sinon s’accumulerait lorsque la voiture roule lentement. Il faudra nous assurer de ne pas avoir trop d’essence à bord une fois que la voiture de sécurité sera rentrée."


Quels sont les objectifs réalistes pour cette saison ?


"Nous n’étions pas compétitifs en fin de saison dernière et il est toujours difficile de faire un énorme bond en avant après pareil déficit du jour au lendemain. Les premiers roulages et résultats parleront d’eux-mêmes et nous verrons si nos efforts ont été fructueux. Néanmoins, notre objectif est de débuter la saison 2010 en bien meilleure forme qu’en 2009. De plus, quel que soit notre niveau de compétitivité initial, nous prévoyons un programme de développement agressif. Nous sommes confiants et pensons être en mesure de revenir afin de viser podiums et victoires très rapidement."

[Communiqué de presse Renault F1 Team]

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités