Alonso a rêvé du podium après le premier tour

Auteur d'un excellent départ lors du Grand Prix de Singapour, Fernando Alonso a un temps imaginé pouvoir décrocher un premier podium avec McLaren-Honda. Il a finalement terminé à la septième place.

Alonso a rêvé du podium après le premier tour
Fernando Alonso, McLaren MP4-31
Fernando Alonso, McLaren MP4-31
Fernando Alonso, McLaren MP4-31
Fernando Alonso, McLaren MP4-31
Fernando Alonso, McLaren MP4-31
Fernando Alonso, McLaren Honda
Fernando Alonso, McLaren MP4-31
Fernando Alonso, McLaren MP4-31
Fernando Alonso, McLaren MP4-31

Fernando Alonso a signé à Singapour sa cinquième entrée dans les points depuis le début de la saison, avec une septième place qui égale son meilleur résultat de l’année établi en Hongrie et en Belgique. Sur un tracé sinueux qui permettait à la McLaren-Honda de s’exprimer, le double Champion du monde a profité d’un excellent départ et d’un bon premier relais pour construire ce résultat.

Longtemps cinquième, l’Espagnol avoue qu’il a un temps rêvé du podium en misant sur les éventuels incidents de course, qui ne sont finalement jamais arrivés. Au contraire, c’est derrière lui qu’il a dû regarder, avant de devoir céder logiquement face à Sebastian Vettel puis Max Verstappen.

"J’étais cinquième, je rêvais de terminer sur le podium", avoue Alonso. "Si l’on est cinquième au premier tour à Singapour, on sait que certaines choses peuvent arriver devant, donc être troisième était peut-être possible. Mais il ne s’est rien passé devant moi, et derrière, Vettel et Verstappen sont revenus très vite."

"Septième était, je pense, le maximum ; être le meilleur des autres derrière les deux Mercedes, les deux Red Bull, les deux Ferrari. Nous n’étions pas la quatrième équipe la plus rapide ici, alors prendre la septième place grâce à la stratégie et aux gars dans l’équipe me satisfait."

Offensif et chanceux au départ

Cette belle septième place, Alonso sait qu’il l’a bâtie grâce à son très bon envol à l’extinction des feux, avant de passer à travers l’incident dont a été victime Nico Hülkenberg et qui a déclenché l’entrée en piste de la voiture de sécurité.

"J’ai choisi d’aller vers l’extérieur au départ, et le crash ne m’a pas affecté car j’étais déjà sixième à ce moment-là", raconte Alonso. "Ensuite, j’ai freiné très tard au premier virage et j’ai doublé Daniil [Kvyat] et Kimi [Räikkönen]. Tout s’est bien passé, parfois il faut juste un peu de chance."

Casquette McLaren Fernando Alonso 14
Casquette McLaren Fernando Alonso 14, sur Motorstore.com
partages
commentaires
Renault marque son premier point en 11 Grands Prix
Article précédent

Renault marque son premier point en 11 Grands Prix

Article suivant

Gutiérrez échoue encore aux portes du top 10

Gutiérrez échoue encore aux portes du top 10
Charger les commentaires