Alonso : "A Singapour, il y aura un vrai travail d'adaptation"

Fernando, à Monza, une fois encore vous avez décroché la quatrième place et marqué cinq points déterminants dans la lutte pour le championnat constructeurs

Fernando, à Monza, une fois encore vous avez décroché la quatrième place et marqué cinq points déterminants dans la lutte pour le championnat constructeurs. Pouvez-vous dire que vous êtes satisfait ?


Oui, c’était une belle course, dans des conditions difficiles et nous avons réussi à tirer notre épingle du jeu. C’était loin d’être évident car nous savions que Monza serait sans doute l’épreuve la plus difficile pour nous du calendrier. Nous rentrons avec cinq points et comblons ainsi l’écart qui nous séparait de Toyota, le bilan est donc positif. C’est un peu frustrant de finir une fois de plus aux pieds du podium mais nous avons encore quatre courses à disputer…

Singapour, un nouveau circuit, première course de nuit... Vous êtes impatient ?


Impatient, oui mais surtout curieux. J’ai hâte de voir comment cela va se passer une fois sur place, à quoi va ressembler le circuit, quel sera le niveau d’éclairage et par conséquent la visibilité… C’est une course très atypique, du point de vue sportif mais aussi en termes de gestion de ce week-end de Grand Prix et j’avoue que je suis curieux.

Comment avez-vous abordé cette course ?


En termes de préparations physiques, je dois avouer que je n’ai rien fait de particulier pour cette course. Je me suis préparé comme pour n’importe quelle autre épreuve. Par contre, j’ai beaucoup réfléchi avec mon physiothérapeute et les membres de l’équipe sur la meilleure manière de gérer ce week-end de course, en termes de sommeil, notamment. J’ai finalement choisi de ne pas me caler sur l’horaire local et de rester autant que possible dans le rythme européen, que ce soit pour me nourrir ou pour me reposer. Ce sera je pense un élément important de cette course, aussi bien pour les pilotes que pour tous les membres des équipes.

Nous avons vu lors des deux dernières épreuves européennes que la pluie nous avait permis d’assister à de très belles courses. Pensez-vous que le fait ce Grand Prix se dispute de nuit va également rendre la course plus intéressante ?


Du point de vue des spectateurs, c’est certain. C’est d’ailleurs dans le souci des spectateurs que cette course en nocturne a été conçue. En ce qui concerne les pilotes, il faudra voir quelles seront les conditions une fois sur place. Nous n’avons pas pu nous entraîner dans ces conditions et il y aura un vrai travail d’adaptation à faire. Je ne suis pas persuadé que ce soit là l’avenir du sport automobile, mais je suis néanmoins curieux de voir ce que cela va donner. Du point de vue technique, notre programme sera très similaire à celui que nous déroulons traditionnellement sur un nouveau circuit. De bien des manières, ce Grand Prix de Singapour est une vraie nouveauté et cela reste un défi intéressant pour toutes les équipes du plateau.

Source : ING Renault F1 Team

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités