Alonso : "Alpine a quelque chose en réserve"

Malgré des résultats modestes en essais libres, les pilotes Alpine sont optimistes pour la suite du week-end.

Alonso : "Alpine a quelque chose en réserve"

Les performances d'Alpine F1 Team se sont avérées relativement modestes lors de cette première journée d'essais du Grand Prix de Bahreïn. Esteban Ocon et Fernando Alonso n'ont pas fait mieux que 15e et 16e lors de la première séance d'essais libres, se hissant ensuite aux 11e et 15e rangs en EL2.

Lire aussi :

Sur l'ensemble de la journée, l'Alpine A521 est donc la septième force du plateau, mais c'est particulièrement serré : Ocon a moins de huit dixièmes de retard sur la référence établie par Max Verstappen, tandis que le top 16 se tient en 1,015 seconde. Serré, "ça le sera, ça le sera toute l'année", prédit le Français. "Je pense que les détails vont encore faire la différence. Mais il est encore tôt. Ce qui est bien pour nous, c'est que depuis que cette voiture a pris la piste pour la première fois, nous faisons des progrès, nous comprenons beaucoup de choses, et chaque jour nous faisons un pas en avant avec la voiture. Voilà ce que nous essayons de faire. Bien sûr, l'important, c'est demain. Nous allons essayer d'attaquer et d'être compétitifs."

Et si l'Alpine n'avait pas l'air particulièrement en forme ce vendredi, ses pilotes sont convaincus de pouvoir libérer davantage de potentiel. "Je pense que nous avons quelque chose en réserve, à vrai dire", estime Fernando Alonso. "L'équilibre est un peu différent de ce qu'il était en essais, nous travaillons donc autour des réglages pour le peaufiner. Je pense que nous avons de bonnes idées pour demain. J'ai bon espoir que nous puissions faire du bon travail."

Le son de cloche est similaire pour Ocon, qui juge "nécessaire" que la voiture soit performante. "L'objectif est d'être compétitif, de se battre dans le top 10", ajoute-t-il. "Nous voulons marquer des points, nous voulons être en Q3. Cela va être dur, mais nous allons faire de notre mieux." Mais l'A521 a-t-elle le rythme pour entrer dans le top 10, que ce soit en qualifications ou en course ? "Oui, certainement", répond le Normand. "Je pense que nous avons les capacités nécessaires, il nous faut tirer le maximum de la voiture, et c'est demain que nous pouvons le faire."

partages
commentaires
Bottas qualifie de "grosse galère" son long run avec la Mercedes
Article précédent

Bottas qualifie de "grosse galère" son long run avec la Mercedes

Article suivant

Russell est devenu directeur du GPDA pour représenter les jeunes

Russell est devenu directeur du GPDA pour représenter les jeunes
Charger les commentaires