Alonso : Apporter l'approche F1 à Indy peut m'aider

partages
commentaires
Alonso : Apporter l'approche F1 à Indy peut m'aider
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
15 mai 2017 à 13:45

Fernando Alonso pense qu'utiliser une part technologique issue de la Formule 1 lors des 500 Miles d'Indianapolis l'aidera à compenser son manque d'expérience sur ovale.

Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda
Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda
Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda
Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda
Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda
Fernando Alonso, McLaren fête sa septième place dans le parc fermé
Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda
Fernando Alonso, McLaren MCL32, sort de sa voiture

Le pilote espagnol est de retour en piste à Indianapolis ce lundi, pour le début des essais officiels.

Même si Fernando Alonso s'est récemment montré impressionnant lors d'essais privés durant lesquels il a effectué son programme pour rookies, il ne se fait pas d'illusions et sait que ses rivaux plus expérimentés auront un avantage.

Cependant, il estime qu'utiliser l'expérience en ingénierie de McLaren F1, et certains systèmes sophistiqués qui ne sont pas communs en IndyCar, pourrait l'aider.

"Je pense que j'ai un plus petit pourcentage [de chances de gagner] que certains de mes adversaires", a déclaré Alonso à Barcelone, avant de s'envoler pour Indianapolis.

"Je n'ai pas l'expérience de la course sur ovale, je n'ai pas l'expérience de me battre dans le trafic, ou des techniques du dernier tour, les petites astuces."

"Mais, en même temps, le niveau de sophistication que nous avons en F1 est plus élevé qu'en IndyCar. Donc avec McLaren, nous irons là-bas avec certaines personnes, un groupe d'ingénieurs, qui aideront l'équipe Andretti, et peut-être que grâce à cette approche différente, une approche plus scientifique, j'aurai quelque chose en plus."

"J'ai un plus petit pourcentage [de chances de gagner], mais c'est vrai que c'est une course que tout le monde peut gagner. Il y a un facteur chance, les drapeaux jaunes, les Safety Car. Mais même si c'est un pourcent de mieux, ça mérite que l'on essaye."

Un avantage pour le test des rookies

Alonso a cité en exemple l'utilisation d'un temps delta de référence sur son volant lors de ses essais en IndyCar, qui a été une clé pour l'aider à passer son test de rookie aussi rapidement.

"J'ai dit aux ingénieurs de me donner un temps de référence de l'année dernière qui était à 210 mph", a-t-il expliqué. "Donc pour la première phrase, j'ai essayé d'être deux ou trois dixièmes plus lent que le temps de référence."

"Ensuite, j'ai essayé d'être deux ou trois dixièmes plus rapide que le tour de référence, puis j'ai tenté d'être environ une seconde plus rapide."

"J'ai demandé aux ingénieurs de mettre une référence sur le volant, ce qu'ils ne font pas habituellement, donc je pense que [les autres rookies] mettent très longtemps à passer ce test. Avec un peu d'aide, au moins, on contrôle tout."

"C'est vraiment un bon test pour moi de piloter là-bas. J'apprendrai de nombreuses choses. En termes de technologie et de sophistication, la F1 est à un autre niveau. Donc l'essentiel de mes chances sera d'utiliser cette sophistication que nous utilisons pour piloter ici, et de l'intégrer là-bas. Je dois garder ça secret !"

Prochain article Formule 1
Lüthi et la Sauber : ensemble pour… une Suisse plus propre !

Previous article

Lüthi et la Sauber : ensemble pour… une Suisse plus propre !

Next article

Pirelli étudie un changement de sélection pour Silverstone

Pirelli étudie un changement de sélection pour Silverstone

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso Shop Now
Équipes McLaren
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités