Réactions
Formule 1 GP de Belgique

Alonso : L'Aston Martin était "plus normale" au GP de Belgique

Après deux week-ends difficiles, Fernando Alonso a retrouvé une Aston Martin plus compétitive lors du Grand Prix de Belgique.

Fernando Alonso, Aston Martin AMR23

Fernando Alonso s'est classé cinquième au Grand Prix de Belgique, un bon résultat qui fait suite à un samedi fait de frustrations. Le pilote Aston Martin avait dû se satisfaire de la 15e place dans le shootout, après que son coéquipier Lance Stroll a provoqué un drapeau rouge, et était sorti de la piste pendant le sprint.

Le lendemain, Alonso a été l'auteur d'un excellent départ, passant de la neuvième à la sixième place dès le premier tour, avant de gagner une position supplémentaire face à son compatriote Carlos Sainz, souffrant d'une Ferrari endommagée.

"La voiture était rapide [en course]", a indiqué Alonso, interrogé par Motorsport.com. "Les gars ont encore fait un travail incroyable sur la stratégie, sur les arrêts au stand aussi. Nous avons gagné quelques places hier également, même si nous n'avons pas terminé la course. Je pense que la voiture était plus normale [en course]."

"Nous avons un peu réfléchi après la Hongrie, après Silverstone. L'équipe a donc apporté quelques modifications aux réglages de la voiture. Je pense que cela a porté ses fruits [en course]. La voiture était plus normale, plus compétitive. Je suis donc satisfait, c'est un bon coup de fouet pour l'été."

Fernando Alonso, Aston Martin F1 Team

Fernando Alonso, Aston Martin F1 Team

Alonso a admis qu'il n'avait pas été facile de tout mettre en œuvre lors d'un week-end au format sprint marqué par la pluie. "Je me suis senti plus compétitif que lors des dernières courses, sans aucun doute", a-t-il ajouté. "Ce n'était pas un week-end facile pour prendre le rythme, avec les qualifications sur le mouillé et la piste qui changeait tout le temps. Je n'ai donc pas eu beaucoup d'expérience sur le sec."

"Je pense qu'à part McLaren, nous avions tous des réglages pour le sec. Nous n'avons jamais fait deux tours dans les mêmes conditions tout au long du week-end. Ça devenait de plus en plus sec et nous avons fini par chausser les pneus slicks."

"J'ai eu de la chance au départ. Avant le Raidillon, j'ai gagné quelques places et j'étais un peu inquiet de savoir si nous allions reculer et si le rythme ne serait pas assez bon pour conserver cette position. Mais c'était bien, la voiture était rapide. Nous avons gardé une Mercedes et une McLaren derrière nous. Nous étions donc dans le coup. C'est une bonne nouvelle avant la pause estivale."

Fernando Alonso, qui a fêté ses 42 ans samedi, a expliqué que l'expérience d'un pilote était inestimable dans des circonstances telles que les week-ends au format sprint. "J'ai presque 43 ans, on peut le dire maintenant", a-t-il plaisanté.

"Je pense que les gens ont déjà vu qu'il n'y a pas de grand changement entre avoir 41 ans ou avoir 25 ans. C'est plus dans la tête, dans la motivation, dans la façon d'aborder le week-end. Des courses ou des départs comme [à Spa demandent de l'expérience], même d'autres équipes misent plus sur l'expérience comme AlphaTauri avec Daniel [Ricciardo]. Ce n'est donc pas une question de jeunesse, il s'agit simplement d'aller vite."

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Szafnauer espère un "avenir radieux" pour le personnel d'Alpine F1
Article suivant Verstappen explique son nouvel échange tendu avec son ingénieur

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse