Alonso dit attendre la décision de McLaren par loyauté

L'avenir du pilote espagnol en Formule 1 continue d'être entouré d'incertitudes, bien que la probabilité de le voir en 2018 au volant d'une McLaren-Renault semble accrue.

Les week-ends de Grand Prix se suivent et se ressemblent pour Fernando Alonso, pas uniquement dans les déceptions qui s'enchaînent avec Honda, mais aussi par les questions incessantes entourant son avenir. Le voile sera levé dans quelques semaines selon le principal intéressé, qui attend désormais l'officialisation du choix de moteur de McLaren.

Mettant en avant sa loyauté envers l'écurie de Woking, le double Champion du monde ne bougera pas avant qu'ait eu lieu l'officialisation du divorce entre McLaren et Honda, révélé par Motorsport.com en début de semaine, et la signature d'un accord de motorisation avec Renault pour trois saisons. Bernie Ecclestone a beau assurer que la prolongation entre le pilote espagnol et son équipe est entendue, Fernando Alonso tempère.

"Comme je l'ai dit, je vais réfléchir à la meilleure option", insiste-t-il ce jeudi à Singapour. "Quoi que je fasse l'an prochain, ce sera parce que je veux gagner. Je ne vais pas me battre pour les accessits, où que ce soit. Il n'y a pas beaucoup d'options. La Formule 1 est ma première et unique priorité, donc je prendrai une décision là-dessus avant de réfléchir à d'autres championnats. Nous avons traversé des épreuves avec McLaren, je vais leur laisser le temps de prendre des décisions sur l'avenir. Ensuite, je prendrai la mienne. Je veux rester loyal et qu'ils prennent leur décision en premier."

La triple couronne pour plus tard ?

Dès le Grand Prix d'Italie, le directeur exécutif de McLaren, Zak Brown, avait fait savoir qu'il y aurait mécaniquement plus de chances de voir Alonso rester en 2019 si la future monoplace britannique était équipée d'un bloc Renault. Cette hypothèse ne semble plus faire beaucoup de doute, mais la durée de l'éventuelle prolongation de contrat est attendue.

Car à 36 ans, le natif d'Oviedo a aussi d'autres projets en tête, qui passent par l'IndyCar, où il dit disposer de "très bonnes" options, ainsi que par les 24 Heures du Mans. Mais tout ceci semble désormais pouvoir être décalé à moyen terme.

"La triple couronne, c'est un objectif clair pour moi à l'avenir", rappelle-t-il. "Il y a trois courses, donc si l'une d'entre elles tombe en même temps que Monaco, il en reste une autre à faire. Je suis d'accord avec Zak, si je reste en Formule 1, c'est parce que je crois que je peux gagner l'an prochain, donc la décision sera beaucoup plus facile : je serai à Monaco, je ne veux pas y perdre des points. La triple couronne est en arrière-plan. Il y a trois courses, pas seulement Indy. Il y a beaucoup de possibilités pour une saison 2018 fantastique."

"Il n'y a rien de confirmé pour l'instant", ajoute-t-il en évoquant plus spécifiquement Le Mans. "Mes plans n'ont pas changé. J'attends que mon équipe actuelle prenne des décisions. La Formule 1 est ma priorité, avec la triple couronne un jour, qui ferait de moi un pilote complet. Pour mes fans et pour les amoureux de sport auto, ce sera une fantastique saison 2018. De très bonnes nouvelles arrivent."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Singapour
Circuit Singapore Street Circuit
Pilotes Fernando Alonso
Équipes McLaren
Type d'article Actualités
Tags avenir, carrière, woking