Alonso : "La dernière fois, Grosjean a été suspendu"

partages
commentaires
Alonso :
Par : Fabien Gaillard
26 août 2018 à 14:06

Impliqué dans l'impressionnant carambolage du départ du Grand Prix du Belgique 2018 de F1, Fernando Alonso est indemne et met en cause Nico Hülkenberg.

Le départ de la 13e épreuve de la saison a été marqué par plusieurs accrochages dans le peloton au freinage de la Source, dont celui impliquant Nico Hülkenberg, Fernando Alonso et Charles Leclerc. L'Allemand, en perdition au freinage, a harponné la McLaren qui a décollé sur la Sauber du Monégasque.

La MCL33 est par chance retombée sur l'arceau de sécurité puis a glissé sur le Halo de la monoplace au numéro 16 et par chance, personne n'a été blessé dans l'incident.

Lire aussi :

Interrogé à chaud après ce départ mouvementé par la BBC Radio 5 Live, l'Espagnol a offert un véritable plaidoyer pour le Halo, si décrié au moment de son introduction. "Je vais très bien. Aucune douleur en ce moment. Attendons plusieurs heures pour voir si j'ai des problèmes. Mais le côté positif, c'est que nous sommes tous les trois OK, y compris Charles."

"J'ai survolé sa voiture et le Halo était une très bonne chose à avoir aujourd'hui. Je pense que pour lui, cela a aidé, en regardant la rediffusion. J'étais définitivement plus heureux d'avoir le Halo. Nous n'avons pas besoin de prouver que c'est une bonne chose à avoir."

Bien évidemment, le lieu et les circonstances de cet accident n'ont pas manqué de rappeler 2012, où Alonso, alors en lutte pour le titre mondial, avait été pris dans un accrochage initié par une manoeuvre de Romain Grosjean sur Lewis Hamilton. Le Français avait alors décollé sur la Ferrari, passant à quelques dizaines de centimètres du casque de l'Espagnol.

"Encore une fois, un très gros point de freinage manqué. La dernière fois, Romain a été suspendu. Cette fois, on verra. C'est difficile de comprendre comment on peut rater un point de freinage à ce point. Vous arrivez à une vitesse où il est impossible de négocier le virage."

"Au départ, j'ai vu Hülkenberg dans mes rétroviseurs avec les quatre roues bloquées, il arrivait trop vite, c'était impossible de l'éviter", a ajouté le numéro 14 pour Sky Sports. "Il a heurté ma voiture et je suis passé par-dessus Charles. Il a manqué son point de freinage avec de fortes conséquences."

"C'est une bonne nouvelle que nous allions bien tous les trois, notamment grâce au Halo. Nous n'avions pas besoin de preuves à ce sujet, mais c'est bien. Le départ est similaire à celui de 2012, quand on manque le point de freinage et qu'on crée un carambolage, il faut y réfléchir à deux fois la fois suivante. Comment peut-on se tromper à ce point ? C'est une grosse erreur."

Article suivant
Haas n'est pas encore convaincu par le cas Force India

Article précédent

Haas n'est pas encore convaincu par le cas Force India

Article suivant

Course - Vettel surprend Hamilton après le chaos du départ

Course - Vettel surprend Hamilton après le chaos du départ
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Catégorie Course
Pilotes Fernando Alonso Boutique
Équipes McLaren Boutique
Auteur Fabien Gaillard