Alonso défend McLaren et revient sur son intervention radio

Parce qu'il souhaitait se faire plaisir et se battre avec d'autres pilotes, Fernando Alonso a refusé de suivre la consigne de son équipe, qui lui disait d'économiser son carburant durant le Grand Prix du Canada.

En pleine course, les téléspectateurs ont pu entendre la communication radio durant laquelle le double Champion du Monde a tenu fermement sa position.

"Je ne veux pas, je ne veux pas," a déclaré Alonso à la radio. "J'ai de gros problèmes aujourd'hui et j'avance comme un amateur. Donc je fais la course, ensuite je me concentrerai sur le carburant."

L'objectif d'Alonso était de préserver son carburant une fois qu'il n'était plus en bagarre avec d'autres voitures. Mais hélas pour lui, l'Espagnol a dû renoncer avant même de pouvoir appliquer "sa" stratégie.

"L'équipe m'a demandé d'économiser de l'essence dès les premiers tours, mais j'étais en pleine bagarre avec d'autres pilotes. Nous concédons 35 km/h aux Ferrari en ligne droite, il fallait économiser le carburant et les pneus mais je me battais avec Vettel."

"Je leur ai donc demandé de me laisser me battre, je voulais m'amuser un peu avant d'économiser de l'essence lorsque je me serais retrouvé seul sur la piste."

Pour Alonso, les détracteurs veulent "écraser" McLaren

Tandis que l'Espagnol a dû abandonner pour la troisième fois consécutive, il tient à défendre son équipe, plus que jamais sous le feu des critiques après un week-end canadien désastreux.

"C'est comme cela," regrette Alonso. "De l'extérieur, je sais que certains veulent nous écraser. Nous sommes dans une mauvaise passe et nous ne pouvons rien faire d'autre que continuer à travailler. L'équipe fait tout ce qu'elle peut et nous connaîtrons de meilleurs moments."

"Mais comme je l'ai déjà dit, je préfère que tout cela arrive maintenant plutôt que lorsque nous nous battrons pour monter sur le podium ou lorsque nous jouerons la victoire."

Je suis optimiste à présent, ce que j'avais perdu l'an dernier.

Fernando Alonso

Alonso insiste : il continue de croire au projet McLaren Honda malgré une saison catastrophique jusque là, estimant qu'il faut de toute façon tenter des choses différentes pour battre Mercedes à l'avenir.

"Je ne peux pas oublier que l'an dernier, j'étais cinquième ou sixième et désespéré à l'idée que personne ne puisse rattraper Mercedes. Au lieu de me contenter de cela, j'ai préféré relever un nouveau défi."

"La première année est forcément difficile et nous en payons le prix, mais si je ne vivais pas cela en ce moment, je serais en train de vous parler après avoir terminé cinq ou sixième à nouveau. Je suis là car je crois en ce projet et je profite de l'expérience. Tout ce que nous faisons est cohérent et je suis optimiste pour l'avenir, ce que j'avais perdu l'an dernier. Il faut maintenant se montrer patient."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso
Équipes McLaren
Type d'article Actualités
Tags fernando alonso, mclaren, radio