Alonso et Hamilton acceptent leur pénalité

Pénalisés tous les deux de vingt secondes à l'issue du Grand Prix de Malaisie, Fernando Alonso et Lewis Hamilton ont accepté sans discuter la sanction qui leur a été infligée

Pénalisés tous les deux de vingt secondes à l'issue du Grand Prix de Malaisie, Fernando Alonso et Lewis Hamilton ont accepté sans discuter la sanction qui leur a été infligée.

Les deux pilotes se sont retrouvés au coude à coude dans le 46ème tour de course. Hamilton a changé plusieurs fois de trajectoire dans la ligne droite, ce qui est formellement interdit, puis Alonso l'a harponné par l'arrière, brisant une partie de son aileron avant et endommageant le pneu arrière droit de la McLaren Mercedes.

"Je savais que j'allais avoir une pénalité. Je ne suis pas surpris. J'étais avec les commissaires, donc je l'ai anticipé. J'essaye toujours d'assumer et de penser au pire scénario. C'est la course. Je ne vais pas faire valoir mon désaccord avec la pénalité," a-t-il expliqué à Autosport.

L'an passé, le Britannique avait déjà procédé ainsi sur le circuit de Sepang pour maintenir sa position devant Vitaly Petrov, ce qui avait poussé la FIA à se montrer davantage vigilante dans ce type de situation.

"De mon côté, je ne suis pas autorisé à bouger plus d'une fois. Dois-je être classé comme dangereux ? Non, mais c'est la règle. Vingt secondes, ce n'est pas une trop mauvaise sanction pour cela. Quant à Fernando, il m'a heurté, il a pris vingt secondes de pénalité, mais ça ne fait pas vraiment grand-chose pour lui. Ça ne correspond pas vraiment à une pénalité, mais encore une fois, c'est la course," a poursuivi Hamilton.

Pour sa part, Alonso a également dédramatisé la situation, insistant sur le fait que la sanction ne changeait rien à son classement final.

"Ça ne change pas les positions, donc ce n'est pas un drame. J'ai terminé sixième de la course, et c'était un incident de course. J'ai essayé de le dépasser, nous nous sommes touchés et malheureusement j'ai cassé l'aileron avant et j'ai dû rentrer aux stands, et j'ai perdu une opportunité de podium. Mais lors de la prochaine course, j'essaierai encore," a déclaré l'Espagnol.

"Les commissaires nous ont appelés pour connaître nos opinions et la décision est ce qu'elle est. Nous ne sommes pas ceux qui décident, et n'avons rien à dire sur la décision. Nous essayons de faire la course, de profiter de la course dans le cockpit et espérons que la prochaine fois nous terminerons tous les deux sans problèmes," a-t-il conclu.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Lewis Hamilton , Vitaly Petrov
Équipes McLaren , Mercedes
Type d'article Actualités