Alonso favorable à la restriction des communications radio

partages
Alonso favorable à la restriction des communications radio
Par : Olivier Guillaume
24 août 2015 à 09:45

À Spa, Fernando Alonso s’est montré favorable à la restriction des communications radio, prévue par la FIA en vue de la saison 2016.

Fernando Alonso, McLaren MP4-30
Fernando Alonso, McLaren MP4-30
Fernando Alonso, McLaren Honda
Christian Horner, Red Bull Racing
Fernando Alonso, McLaren Honda passe sous le drapeau à damiers
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren Honda et Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso

Replacé au cœur de l’action, le pilote est ainsi amené à "piloter sa voiture seul, et sans aide." L’action se situe dans la prolongation d’une autre décision, ayant pris acte dès le weekend de Spa, de restreindre les aides au pilotage lors des procédures de départ.

 

Le départ de la manche belge a déjà montré que plus d'action sera au menu dans les premiers mètres des courses désormais. En conséquence, les pilotes devraient davantage être maîtres de leurs actions en piste, et certains d’entre eux accueillent l’initiative avec le sourire. 

C’est le cas du double Champion du Monde espagnol, qui souligne toutefois que la situation sera loin de changer du tout au tout, une fois cette mesure mise en application.

"Je ne pense pas que le changement sera important, car même si nous recevons des informations à la radio concernant les pneumatiques, la consommation de carburant ou d’autres données techniques, nous restons parfaitement conscients de ce qui se passe dans la voiture," affirme Fernando Alonso.

"Nous savons donc où se trouve la meilleure solution lorsqu’un problème survient pendant la course. Par conséquent, si l’information ne provient pas de la radio, notre instinct nous dictera quoi faire, grâce aux réactions de l’auto."

"Nous devrons toutefois être un peu plus attentifs à certaines choses, rendues aujourd’hui faciles grâce à la radio. Il ne s’agit pas d’un grand changement mais cela nous confère un rôle plus important, et c’est donc une bonne nouvelle."

Verstappen du même avis

Le plus jeune pilote de la F1, Max Verstappen, a corroboré les propos de son aîné.

"Nous pilotons toujours à l’instinct : lorsque les pneus s’usent, par exemple, nous n’avons pas besoin que l’ingénieur nous le dise pour le comprendre."

"Dès le plus jeune âge, vous apprenez cela et je ne serai donc nullement dérangé par le fait de moins parler à la radio."

Prochain article Formule 1
Pneus Pirelli - Vettel et Rosberg victimes de deux problèmes distincts

Previous article

Pneus Pirelli - Vettel et Rosberg victimes de deux problèmes distincts

Next article

Massa - Nous étions bien plus lents que prévu

Massa - Nous étions bien plus lents que prévu

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso Shop Now
Équipes McLaren Shop Now
Auteur Olivier Guillaume
Type d'article Actualités