Alonso s'attend à gagner des "places gratuites" dans le premier tour

Fernando Alonso prédit un deuxième acte dans le clash Max Verstappen-Lewis Hamilton au départ du Grand Prix de Hongrie et se tient prêt à remonter au classement.

Alonso s'attend à gagner des "places gratuites" dans le premier tour

Fêtant ses 40 ans en Hongrie, Fernando Alonso a obtenu une nouvelle Q3 comme cadeau d'anniversaire, même s'il espérait probablement un meilleur résultat. Après avoir décroché le cinquième temps en Q2, le pilote Alpine n'a pas fait mieux que neuvième en Q3 et a été devancé par son coéquipier, Esteban Ocon.

En F1, le Hungaroring est connu pour être un tourniquet en raison de l'étroitesse de la piste. Un départ depuis la cinquième ligne ne facilite donc pas la tâche de l'Espagnol, néanmoins celui-ci espère bénéficier d'un coup de pouce plus haut sur la grille : Max Verstappen et Lewis Hamilton s'affrontent pour la première fois depuis leur accrochage controversé dans le premier tour du Grand Prix de Grande-Bretagne et Alonso ne s'attend pas à ce que les deux pilotes se fassent des politesses en Hongrie.

"Je pense que ce sera très chaud devant nous", admet le double Champion du monde. "Nous allons essayer de gagner des positions, je pense que nous pouvons le faire. Je pars du côté propre et c'est l'un des circuits où cela donne le plus un avantage. J'espère être plus haut [dans le classement] mais il faut être prudent parce que devant nous... Je pense que quelque chose peut se produire."

Lire aussi :

Et s'il se montre "intelligent" dans le premier virage, Alonso est certain d'améliorer sa neuvième place à la fin du premier tour. "Max part avec les pneus rouges [tendres], Lewis avec les jaunes [pneus mediums]. Nous avons Checo [Pérez, quatrième], Gasly [cinquième] aussi. Derrière eux, Norris et Leclerc prennent des super départs. Le premier virage va donc être un peu mouvementé. Nous devons être intelligents, rester en dehors des problèmes et profiter de ce qui se passera devant. Nous voulons un premier tour propre parce qu'il y aura peut-être quelques places gratuites à prendre."

Mais en plus de regarder devant lui, Alonso devra scruter attentivement ses rétroviseurs : les pilotes n'étant pas parvenus à se qualifier en Q3 prendront le départ avec les pneus de leur choix. Il y a fort à parier que la gomme tendre sera hors de l'équation en raison de son manque d'endurance, ce qui ne facilitera pas le premier relais de l'Espagnol, condamné à chausser les gommes rouges.

"J'aimerais être dans les points demain, qu'importe la position", poursuit-il. "Cela fait un certain temps que nous marquons régulièrement des points. Nous partons en huitième et neuvième position, donc peut-être que nous ne sommes pas trop loin de ce que nous pourrons réaliser. Mais il y a des pilotes derrière nous, notamment Ricciardo qui part en 11e position, avec des gommes plus dures. Ce sera difficile de rester devant eux."

Et Alonso ne sera pas le seul pilote à l'affût dans les premiers mètres de course. Pierre Gasly, cinquième sur la grille, s'attend lui aussi à voir des morceaux de carbone voler dans les airs dans le premier virage. "Il pourrait y avoir quelques étincelles après ce qui s'est passé à Silverstone, il sera important de garder les yeux ouverts s'il y a de l'action", note le pilote AlphaTauri. "C'est difficile de doubler à Budapest et nous devrons capitaliser sur les opportunités si elles se présentent."

partages
commentaires

Related video

Hamilton avait "YMCA" en tête au moment d'aller chercher la pole
Article précédent

Hamilton avait "YMCA" en tête au moment d'aller chercher la pole

Article suivant

Wolff : Mercedes capitalise encore sur les évolutions de Silverstone

Wolff : Mercedes capitalise encore sur les évolutions de Silverstone
Charger les commentaires