Alonso prend goût à la Q3, Ocon recalé

Malgré un écart de performance relativement faible, le sort des pilotes Alpine a été assez différent en qualifications au Castellet. Tous les espoirs restent permis pour la course.

Alonso prend goût à la Q3, Ocon recalé

Ce qui sépare essentiellement Fernando Alonso d'Esteban Ocon au terme des qualifications du Grand Prix de France, c'est un passage en Q3. Le double Champion du monde a en effet connu ce plaisir pour la deuxième fois consécutive, alors que son coéquipier a échoué devant l'écueil de la Q2. Il lui aura ainsi manqué un peu plus d'un dixième sur son coéquipier, dont il ne sera éloigné que de deux places dimanche sur la grille.

Pour Alonso, c'est la confirmation du bon résultat de Bakou et surtout celle d'un week-end qui a bien débuté, avec de belles promesses dès les essais libres. Le pilote espagnol considère ainsi qu'il a atteint le résultat attendu, qu'il faudra toutefois concrétiser en course. 

"Je suis content de cette journée et je crois que nous sommes plus ou moins là où nous nous attendions à être", confie Alonso. "Notre rythme semblait bon avant les qualifications et j’ai le sentiment que nous avions maximisé la plupart de nos tours pendant la séance, à quelques exceptions près. Cela sera très serré demain et nous sommes entourés de voitures très rapides ayant toutes les mêmes pneus. Dans l’ensemble, je pense cependant que nous devons être satisfaits de notre position de départ. Les points sont attribués demain soir, donc nous devons préparer la course comme il se doit."

Lire aussi :

Ces qualifications "très serrées", comme l'a souligné le directeur de la compétition d'Alpine, Davide Brivio, ont apporté leur lot de déception à Esteban Ocon. Le Français espérait évidemment mieux qu'une élimination en Q2 pour son Grand Prix à domicile, néanmoins la 11e position n'est pas rédhibitoire et lui permet encore de viser sérieusement des points dimanche. 

"C’est dommage de ne pas être dans les dix premiers, mais nous savons que tout reste à faire demain", relativise Ocon. "Après un bon début et de bonnes sensations avec les tendres en Q1, il semble que nous manquions tout simplement de rythme avec les mediums en Q2. Tout se joue sur des marges infimes et cela a fait la différence pour rentrer en Q3. C’est frustrant, mais le week-end n’est pas fini. Nous sommes aux portes du top 10 et nous viserons les points dimanche. Nous devons un peu sortir des sentiers battus sur la stratégie et nous donnerons tout."

Devançant notamment une des deux McLaren et les Aston Martin, Alpine veut désormais poursuivre sur sa lancée. "Fernando a fait du bon travail en entrant en Q3, mais c’est dommage de voir Esteban la manquer de si peu", résume Brivio. "L’équipe a été forte tout le week-end et nous voulons continuer sur cette lancée demain. Nous ferons de notre mieux pour obtenir un bon résultat avec les deux monoplaces et nous étudierons comment nous pourrons maximiser les opportunités qui pourraient se présenter."

partages
commentaires
Leclerc a évité un "désastre" en qualifications
Article précédent

Leclerc a évité un "désastre" en qualifications

Article suivant

Le GP de France F1 à suivre en streaming live sur Motorsport.com

Le GP de France F1 à suivre en streaming live sur Motorsport.com
Charger les commentaires