Alonso - Il faut vraiment attaquer sur le Hungaroring

Vainqueur du Grand Prix de Hongrie en 2003, Fernando Alonso conserve une attache particulière pour Budapest, essentiellement car c’est là qu’il avait conquis son premier succès en Formule 1, en compagnie de Renault.

Mais au-delà des souvenirs, l’Espagnol apprécie le tracé hongrois qu’il considère comme un véritable défi.

"J’aime vraiment cet endroit oui," confirme Alonso. "C’est une piste où il faut vraiment attaquer pour obtenir un bon chrono. Elle est souvent considérée comme lente, pourtant elle comporte des virages difficiles et qui nécessitent beaucoup d’engagement."

"Le virage six en particulier est très bon, on approche de là sur une crête, à l’aveugle, c'est vraiment dur de le passer à la perfection."

"Il est vrai que cela reste un endroit particulier pour moi, j’y ai de nombreux souvenirs et je constate avec amusement que Jenson [Button] et moi y avons tous deux remporté notre première victoire!"

Une belle occasion pour McLaren

Grâce à ses virages lents et à son aspect pour le moins sinueux, le tourniquet de Budapest pourrait constituer une franche opportunité pour McLaren d’inscrire de nouveaux points, comme cela avait été le cas à Monaco.

"Il est clair que l’équipe attend cette course avec impatience cette saison, car elle nous offre la possibilité de progresser encore et d’apparaître un peu mieux."

"Si tout se passe bien," conclut le pilote McLaren, "nous pourrions connaitre un week-end moins difficile en Hongrie."

Alonso comptabilise pour l’instant une seule unité, conquise lors du dernier Grand Prix, à Silverstone.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Hongrie
Circuit Hungaroring
Pilotes Fernando Alonso
Équipes McLaren
Type d'article Preview
Tags fernando alonso, hongrie, hungaroring, mclaren, preview